Auto: LPG, électrique, diesel ou essence, que choisir? Relisez le chat

Faut-il choisir un véhicule en fonction de son carburant?
Faut-il choisir un véhicule en fonction de son carburant? - © JEAN-FRANCOIS MONIER - BELGAIMAGE

Votre prochaine voiture, vous la prendrez à essence ou au diesel ? Gaz naturel ou LPG ? Electrique ou hybride ? La boîte automatique consomme-t-elle davantage? Et "l’airco", c’est dangereux pour l’environnement? Pour affiner votre analyse avant l’achat, vous avez posé vos questions à Jean-François Dinant, porte-parole de Federauto, ce midi. Relisez ci-dessous ses réponses.

Bon an mal an, il se vend chaque année en Belgique autour de 500 000 véhicules neufs. Mais pour la première fois, le nombre de voitures à essence achetées par les particuliers en 2013 a dépassé le nombre de véhicules roulant au diesel. Au total, le nombre des immatriculations essence ne représente toutefois que 34% des ventes, les flottes automobiles des entreprises roulant essentiellement au diesel.

Les causes de ce changement d’attitude sont le prix des carburants, l’évolution des moteurs à essence et la suppression des primes pour les voitures diesel. L'élément clé semble être la disparition fin 2012 des primes fédérales pour les véhicules rejetant peu de CO2 et qui concernaient principalement les motorisations diesel. Quelques années plus tôt, c’était déjà la suppression de la prime au LPG qui avait provoqué un désintérêt du public.

Mais le choix reste complexe, le porte-parole de la Febiac assure que les moteurs diesel sont désormais " plus petits mais tout aussi puissants et performants tout en consommant moins". Il demeure que le moteur diesel est plus indiqué pour de longs parcours que pour des petits trajets et qu’un kilométrage annuel minimum est nécessaire pour amortir le prix des entretiens plus élevés que pour un véhicule essence.

Et comme rien n’est simple. Les nouveaux moteurs à essence à injection directe seraient eux aussi dangereux pour la santé. C’est du moins ce qu’il ressort d’une étude de l’association européenne Transport et Environnement, qui conclut que les véhicules essence à injection directe émettent 10 fois plus de particules fines que les moteurs diesel actuels. Et si les filtres pour diesel équipent maintenant tous les véhicules récents, ce n’est pas encore le cas des moteurs à essence. Et il ne faudrait pas les attendre avant deux ou trois ans. De quoi susciter bien des questions lors de notre chat de mardi midi.

Jean-Claude Verset

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK