Le chant à caractère antisémite des supporters du FC Bruges: le CCOJB adresse un courrier

Les supporters de Bruges dans le collimateur.
Les supporters de Bruges dans le collimateur. - © BRUNO FAHY - BELGA

Le CCOJB a décidé d’intervenir concernant le chant à caractère antisémite des supporters du FC Bruges. Comme a pu l'apprendre la RTBF, le Comité de coordination des organisations juives de Belgique a adressé un courrier aux dirigeants du club brugeois pour leur demander que dans les tribunes ne soit plus entonné le "Al wie niet springt is een jood" (qui ne saute pas est un juif). Cette phrase est principalement scandée lors des rencontres entre le FC Bruges et Anderlecht. D’ailleurs, c’est en prévision de la rencontre au sommet entre les deux équipes, prévue ce dimanche, que la missive a été envoyée. Dans ce contexte, le "juif" est l’Anderlechtois.

Dans le courrier, le CCOJB rappelle que le fait de considérer le "juif" comme un ennemi est fréquent dans les stades de football. Le Comité rappelle les précédents en Premier League avec les supporters de Chelsea insultant des supporters de Totteham ou encore ces photos d’Anne Frank qui ont circulé dans les tribunes du stade de Rome par les supporters de la Lazio.

"Nous interpellons régulièrement"

Le CCOJB insiste dans sa lettre : "Ce chant n’a pas sa place dans nos stades de football". Le comité annonce donc qu’il sera vigilant dans le cadre de la rencontre de ce dimanche. Contacté par la RTBF, Yohan Benizri, le président du CCOJB, n'a pas souhaité confirmer ou infirmer l'envoi du courrier. Mais il nous indique : "Le CCOJB agit continuellement pour lutter contre l'antisémitisme, et celui qui fait rage dans les clubs de football n'y fait pas exception. Nous interpellons régulièrement, et encore très récemment, les clubs et les fédérations sportives sur les chants antisémites et le traitement qui en est fait pendant les matchs. Le match de ce dimanche sera notamment suivi attentivement".

Sur les réseaux sociaux, des clubs de supporters brugeois annoncent déjà la couleur. Sur Facebook, le "FC Bruges no sweat no glory" indique qu'il ne renoncera pas au chant et qualifie la polémque de "risible". Les BlauwZwartfans.be lance de leur côté un sondage sur les réseaux sociaux pour demander quelle position adopter.

 

À noter que ce chant a été également entendu dans des stades hollandais. Les Pays-Bas, où le club de l’Ajax Amsterdam, dont la fondation est attribuée à des émigrés juifs, fait régulièrement l’objet d’attaques antisémites. Les supporters des clubs adverses n’hésitent par exemple pas à chanter: "Hamas, Hamas, Joden aan de gas" (Hamas, Hamas, les Juifs au gaz).