Le changement climatique favorise les maladies animales

RTBF
RTBF - © RTBF

Le changement climatique a "une incidence notable" sur l'émergence et la réémergence de maladies animales, dont certaines sont transmissibles à l'homme, selon une étude présentée à Paris par l'Organisation Internationale de la Santé animale (OIE).

Les trois maladies émergentes les plus souvent citées par les pays membres de l'OIE, dont 126 ont participé à l'étude, sont la fièvre catarrhale ovine (maladie de la langue bleue), la fièvre de la Vallée du Rift et le virus du Nil occidental.

"De plus en plus de pays attribuent au changement climatique l'apparition d'au moins une maladie émergente ou réémergente, sévissant ou ayant sévi sur leur territoire", a déclaré Bernard Vallat, directeur général de l'OIE, une organisation intergouvernementale qui tient cette semaine sa 77e Assemblée Générale.

Selon l'étude, 71% des pays participant "ont déclaré être extrêmement inquiets quant à l'impact attendu du changement climatique sur les maladies animales".

Pour faire face à cette situation, les 174 Etats membres de l'OIE ont notamment préconisé un renforcement des moyens de communication pour "prévenir ou réduire les effets du changement climatique sur la production animale et sur les maladies, y compris celles transmissibles à l'homme", selon un communiqué de l'OIE.

(M.S. avec Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK