Le cargo chinois échoué sur la Grande Barrière renfloué

Les équipes de secours sont parvenues à remettre à flot le Shen Neng 1, un énorme navire de 230 mètres de long transportant du charbon, sans apparemment que se produisent de nouvelles fuites de fioul hors du bâtiment.

L'échouement le 3 avril du cargo sur un banc de sable à proximité de la Grande Barrière de Corail, un site touristique connu pour son exceptionnelle biodiversité marine, avait endommagé un réservoir d'où s'étaient échappées trois tonnes de carburant.

Les équipes de secours ont déplacé le bateau vers "une position à l'extérieur du banc. Il a été stabilisé et va probablement encore flotter une heure de plus là-bas", a déclaré à l'agence australienne AAP un porte-parole des services de sécurité maritime de l'Etat du Queensland, dans le nord-est de l'Australie.

Sydney va engager des poursuites afin d'obtenir des dédommagements "en rapport avec le coût du nettoyage du site", le navire chinois ayant emprunté un itinéraire "illégal", avait annoncé dimanche le ministre australien des Transports, Anthony Albanese.

Le cargo s'était écarté de plus de quinze milles marins (30 kilomètres) du tracé prévu, avant de s'échouer à 70 kilomètres au large des côtes du Queensland.

La société Shenzhen Energy Transport, propriétaire du Shen Neng 1, a reconnu vendredi que le bateau qui transportait 68 000 tonnes de charbon et avait près de 1.000 tonnes de fioul dans ses réservoirs, n'avait pas effectué le parcours prévu vers la Chine, après être parti du port australien de Gladstone (nord-est).

Classée au patrimoine mondial de l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture), la Grande Barrière de Corail s'étend sur environ 345.000 km2 et constitue le plus vaste ensemble corallien du monde.

Dun haut intérêt scientifique, avec 400 espèces de coraux, ses 1500 espèces de poissons et ses 4000 espèces de mollusques, elle abrite des espèces menacées dextinction, comme le dugong et la grande tortue verte, selon l'Unesco.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK