Le cadavre retrouvé à Wemmel a été officiellement identifié

RTBF
RTBF - © RTBF

Les restes humains découverts le 23 février le long du ring de Bruxelles à Wemmel ont été officiellement identifiés à partir de leur ADN, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Bruxelles.

Des traces d'ADN ont été prélevées sur des dents de la victime et ont été comparées à la structure génétique des enfants de la défunte. Des analyses complémentaires ont été demandées par le juge d'instruction en charge du dossier même si le corps a pu être officiellement identifié, a précisé le parquet.

Fatima D., âgée de 41 ans et mesurant 1m45, avait disparu à Saint-Gilles depuis le 20 juillet 2008. Le parquet avait déjà confirmé précédemment que le squelette de la victime était celui d'une femme mesurant 1m45. Il avait ajouté que le décès de la victime était d'origine criminelle.

L'ancien compagnon de cette mère de deux enfants est incarcéré depuis les vacances d'été dans le cadre du meurtre d'une ex-compagne. Il n'était ni inculpé ni placé sous mandat d'arrêt mardi dans le cadre du meurtre de Fatima, selon le parquet.

Le corps de Fatima été découvert le 23 février au matin à l'état de squelette par une personne qui ramassait du bois mort sur la berme située près de la sortie hôpital universitaire Jette du ring. Selon des médias, des morceaux de plastique colorés, qui pourraient provenir d'un rideau de douche, ont été trouvés près du corps.

Les enquêteurs qui ne disposaient pas de l'adresse du dentiste de Fatima en raison du fait qu'elle n'était pas affiliée à une mutuelle, ne pouvaient comparer la dentition de la femme portée alors disparue à celle du corps trouvé le long du ring.

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK