Le boom de la climatisation dans les pays en développement va aggraver le réchauffement

La climatisation devrait améliorer la qualité de vie de plus de trois milliards de personnes vivant dans des zones tropicales et subtropicales comme l'Inde, le Bangladesh, le Brésil, la Chine, l'Indonésie, le Mexique, le Nigeria, le Pakistan et les Philippines. Pour répondre à cette demande de confort accru, la production électrique et les réseaux de distribution devront augmenter considérablement ce qui représente "un énorme défi", jugent les auteurs de cette étude publiée lundi dans les Comptes rendus de l'Académie nationale américaine des sciences (PNAS). Or la plus grande partie de l'électricité dans le monde est produite par des centrales brûlant du charbon, ce qui signifie que cette forte demande de climatisation va entraîner un accroissement de milliards de tonnes d'émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère. "Selon des hypothèses basses d'accroissement des revenus de ces pays, notre modèle montre que la proportion des ménages avec la climatisation va passer dans ces pays de 13% aujourd'hui à plus de 70% d'ici la fin du siècle", écrit Lucas Davis, de l'université de Californie à Berkeley, principal auteur de cette étude. En comparaison, près de 90% des habitations aux Etats-Unis sont climatisées.

Trois milliards de dollars par an de dépenses en électricité

Pour satisfaire cette demande d'air climatisé, "des changements importants seront nécessaires qui supposent un accroissement de plus de trois milliards de dollars par an de dépenses en électricité entraînant une augmentation annuelle de plus de 23 milliards de tonnes d'émissions de CO2", précise-t-il. A titre de comparaison, l'Inde a une population quatre fois plus importante que celle des Etats-Unis et trois fois plus de journées chaudes (32 degrés Celsius), ce qui fait que potentiellement, ce pays a un besoin de climatisation douze fois plus grand. L'étude relève que les ventes de climatiseurs ont déjà très fortement augmenté dans le monde ces dernières années. En Chine jusqu'à 64 millions d'unités ont été vendues en 2013, soit environ huit fois plus qu'aux Etats-Unis la même année. Cette recherche montre également que pour chaque jour durant lequel la température dépasse les 32 degrés, la consommation d'électricité par les habitations augmente de 3,2% pendant le même mois. Les chercheurs ont établi leur modèle de recherche en analysant les résultats d'une enquête menée au Mexique auprès de plus de 27.000 foyers, ainsi que sur la consommation d'électricité de plus de 25 millions de résidences dans le pays.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK