Le bio est-il l'avenir de l'agriculture?

Le bio est-il l'avenir de l'agriculture?
Le bio est-il l'avenir de l'agriculture? - © Tous droits réservés

Les chiffres sont têtus. Le bio est tendance, il attire de plus en plus de consommateurs et d’agriculteurs. En 2016, les parts de marché des produits alimentaires bio en Belgique sont passées de 2,9% en 2015 à 3,2% l’an dernier. La Wallonie fait encore mieux avec 4% de parts de marché (+0,5%).

De plus en plus d’agriculteurs se tournent désormais vers le bio. Pas seulement pour des questions politiques ou de valeurs, mais tout simplement parce que le bio est souvent plus rentable. Ainsi, 1 hectare agricole sur 10 est bio. C’est le double par rapport à 2008. Les fermes restent de petite taille: 47,7 hectares en moyenne contre 10 de plus pour l’agriculture conventionnelle. Un tiers des agriculteurs bio wallons sont en province de Luxembourg. Suivent Liège (29%), Namur (20%), le Hainaut (12%) et le Brabant-Wallon (5%).

Ce sont surtout les légumes qui progressent en surface cultivée, +37,7%, puis viennent les fruits +31,3%. L’élevage aussi est touché. Le nombre d’animaux d’élevage bio a plus que doublé en Wallonie en 7 ans et a augmenté de 14,4% l’année dernière.

L’avenir de l’agriculture passe-t-il désormais par le bio? Peut-il devenir un jour le mode d’agriculture dominant?

Donnez-nous votre avis dans "Débats Première" ce mercredi de 12h à 13h, en direct sur La Première.

Donnez-nous vos solutions!

On attend vos réactions:

  • Par téléphone: au 02/737.37.07
  • Sur Facebook 
  • Sur Twitter avec le #Débats1
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK