Le Belge est toujours heureux, mais moins satisfait sur le plan financier

Le Belge est toujours heureux, mais moins satisfait sur le plan financier
Le Belge est toujours heureux, mais moins satisfait sur le plan financier - © Tous droits réservés

Avec un score moyen de 6,7 sur 10, le sentiment de bonheur du Belge en 2016 est légèrement supérieur par rapport à l'an dernier (6,5), rapporte une récente analyse de OGILVY-AG Insurance. Si le Belge continue à envisager l'avenir avec optimisme, son sentiment de satisfaction financière en a toutefois pris un coup.

Bonheur aujourd'hui 

Par rapport à l'an dernier, les Belges se sentent légèrement plus heureux: 65 % des Belges s'octroient ainsi un score de bonheur « actuel » supérieur ou égal à 7 sur 10. Néanmoins, le nombre de Belges s'estimant « très heureux » (score d'au moins 8 sur 10) a baissé, passant de 36 % à 32 %.

Cette année, les Belges les plus heureux (8 sur 10) sont principalement situés en Flandre orientale et occidentale (38 %) et au Brabant flamand (36 %). On retrouve les chiffres moins élevés du côté des Liégeois (29 %), des Limbourgeois (28 %), des Hennuyers (26 %) et des Luxembourgeois (25 %).

Notre bonheur futur

Les Belges sont relativement optimistes. 3 Belges sur 4 estiment en effet qu'ils seront heureux à l'avenir et s'octroient un score d'au moins 7 sur 10 pour qualifier leur bonheur 'futur'.

Ce sont essentiellement les habitants de Flandre occidentale (55 %), de Namur (55 %), du Limbourg (54 %), de Bruxelles (54 %) et du Brabant flamand (53 %) qui voient l'avenir avec optimisme, avec une note de 8 ou plus sur 10.

Quelles sont nos sources de bonheur ?

La famille est et reste le facteur le plus déterminant du bonheur des Belges, viennent ensuite vie sociale et liberté de choix individuelle.

Trois thèmes enregistrent un score nettement moins élevé par rapport à l'an dernier : le sentiment de sécurité (de 7,3 à 6,4), la situation financière (de 6,7 à 5,9) et la façon dont nous percevons l'évolution de la société (de 5,4 à 5,1).

Bonnes résolutions pour 2017? 

Sur le point d'écrire une liste de bonnes résolutions pour 2017? Il faut savoir que l'an dernier, 3 Belges sur 10 ont pris des bonnes résolutions au début de l'année 2016. Essentiellement prises par des jeunes âgés de 18 à 24 ans, ces résolutions concernent principalement la santé et le sport. Les plus prisées sont: faire davantage de sport et d'exercice (48 %), manger plus sainement (42 %) et perdre du poids (32 %).

Néanmoins, à peine 31 % des personnes parviennent à concrétiser leurs bonnes résolutions. Épargner davantage (23 %) et déstresser (14 %) semblent les deux résolutions les plus difficiles à tenir. En revanche, il semble plus facile de passer davantage de temps avec sa famille, ses amis et/ou son partenaire (47 %) et d'apprendre de nouvelles choses (47 %).

Notons que la discipline et la volonté (60 %) sont les principaux facteurs permettant de tenir ou non ses bonnes résolutions. Par ailleurs, les chances de réussite sont plus élevées lorsque la résolution porte sur quelque chose de très concret (36 %) et lorsqu'on bénéficie du soutien de la famille, d'amis et de son partenaire (34 %).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK