Le Belge boit et fume moins, mais est en surpoids

Le Belge boit et fume moins, mais est en surpoids
Le Belge boit et fume moins, mais est en surpoids - © MIGUEL RIOPA - AFP

Le Belge fume et boit moins qu'avant, mais a encore beaucoup à apprendre en matière d'alimentation et d'exercice physique. Telle est la conclusion de la deuxième partie de l'enquête santé 2018 de Sciensano, le centre fédéral de recherche sur la santé.

Le pourcentage de fumeurs dans la population âgée de 15 ans et plus n'a cessé de diminuer depuis 2001 pour atteindre 19,4% (15,4 % de fumeurs quotidiens et 4 % de fumeurs occasionnels). Par rapport aux chiffres de 2001, on compte actuellement moins de fumeurs chez les jeunes de 15-24 ans. Plus de la moitié de la population de 15 ans et plus (57,5%) n'a jamais fumé.

76,6% de la population de 15 ans et plus boit toujours de l'alcool. C'est beaucoup, estime Sciensano, mais quand même moins que le pourcentage de l'enquête de 2013 (82%). Le nombre de buveurs quotidiens a également diminué. C'est principalement chez les jeunes que la consommation d'alcool est problématique: 20% avouent s'adonner au 'binge drinking' au moins une fois par mois. Cette pratique consiste à boire au moins 4 verres d'alcool en moins de 2 heures pour les femmes et 6 verres pour les hommes.

"Les Belges sont davantage conscients des dangers de l'alcool et du tabac. Cette prise de conscience a contribué à la baisse", affirme Sabine Drieskens, chercheuse chez Sciensano.

Trop de temps assis

Le surpoids et l'obésité chez les adultes n'ont par contre fait qu'augmenter au cours des vingt dernières années. Pas moins de 49,3% de la population est en surpoids (Indice de Masse Corporelle supérieur ou égal à 25) et 15,9% est obèse (IMC supérieur ou égal à 30) . En 1997, ces pourcentages étaient de 41,3% et 10,8%. "Ces chiffres sont inquiétants", selon Sabine Drieskens. "Ce qui est plus important, c'est que le surpoids peut avoir des conséquences graves pour la santé. Ce qui devrait nous motiver à vivre plus sainement."

Le nombre élevé de personnes souffrant de surpoids et d'obésité peut s'expliquer entre autres par le fait que seulement 30,1% de la population fait de l'exercice physique d'intensité modérée au moins 150 minutes par semaine, comme nager ou faire du vélo. Nous passons également trop de temps assis, jusqu'à 6 heures en moyenne par jour.

Nous ne mangeons pas assez sainement, relève également Sciensano. "Nous consommons trop peu de fruits et de légumes. Ainsi, seulement 32,7% de la population de 6 ans et plus mange la quantité quotidienne recommandée de 2 fruits par jour. Pour les légumes, ce pourcentage est de seulement 38%. Une personne sur cinq boit chaque jour des boissons sucrées et 38% consomment quotidiennement des snacks salés ou sucrés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK