Le Belge au coeur du scandale Oxfam reconnait "des erreurs", mais nie des relations avec des prostituées

"J'ai fait des erreurs", a écrit Roland Van Hauwermeiren, le Belge au cœur du scandale qui secoue l'ONG Oxfam, dans une lettre ouverte transmise à VTM. L'homme de 68 ans reconnaît des fautes, mais il nie avoir organisé des orgies avec des prostituées.

"Je ne suis pas un saint, je suis fait de chair et de sang et j'ai fait des erreurs. J'ai vraiment honte", peut-on lire dans cette lettre.

Roland Van Hauwermeiren admet notamment avoir eu des "contacts intimes", par trois fois, à son domicile en Haïti. Il précise : "C'était avec une adulte respectable, elle n'avait pas été victime d'un tremblement de terre, et il ne s'agissait pas d'une prostituée. Je ne lui ai jamais donné d'argent".

"Je ne suis jamais rentré dans ces jeux-là"

"Je n'ai jamais visité de maison close, de boîte de nuit ou de bar dans cette ville ou dans ce pays, poursuit-il. Il y avait aussi des tentatives fréquentes d'hommes et de femmes qui venaient chez moi avec des prétextes pour demander de l'argent, réclamer un travail ou proposer des faveurs sexuelles. Je n'ai jamais cédé à leurs avances."

Quant aux accusations concernant des prostituées payées avec l'argent d'Oxfam, l'homme conteste également : "Les douzaines de rapports financiers, les audits internes et externes et les contrôles n'ont jamais montré que les fonds ont été utilisés pour financer des excès ou des relations sexuelles".

 

Voyez le reportage du JT du 12/02 : la polémique Oxfam s'amplifie

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK