Batibouw: le Belge a-t-il toujours une brique dans le ventre? (infographie)

Le Belge est assez pessimiste sur ses projets immobiliers... ce qui ne l'empêche pas d'investir sur le long terme.
2 images
Le Belge est assez pessimiste sur ses projets immobiliers... ce qui ne l'empêche pas d'investir sur le long terme. - © iRTBF

A l'occasion de Batibouw, le salon de la construction, de la rénovation et de l'aménagement qui se tiendra du 25 février au 6 mars à Brussels Expo, la Fédération des Entrepreneurs Généraux de la construction a sorti son "baromètre du logement".

Près de 2000 personnes ont répondu en ligne à un questionnaire portant sur leurs projets immobiliers, que ce soit de construction ou de rénovation.

Le Belge a la brique pessimiste

Le Belge a toujours sa brique dans le ventre, mais il est plutôt pessimiste sur le climat immobilier des prochaines années… pointant l'augmentation du prix de l'immobilier, la pression fiscale, les exigences en matière de performances énergétiques, la difficulté d'obtenir un emprunt ou encore la complexité des procédures pour obtenir des primes.

Cependant, si le Belge est pessimiste pour lui-même, il voit un avenir plus radieux pour les générations futures. Plus de 60% des sondés considèrent que leurs enfants pourront réaliser leurs rêves immobiliers, alors qu'ils ne sont que 25% à rester optimiste par rapport à leurs propres projets immobiliers... et que la moitié d'entre eux pense que les prix de l'immobilier vont continuer à augmenter.

Qu'à cela ne tienne, le Belge reste accro à la brique, et place toujours sa confiance dans l'immobilier comme investissement à long-terme, et comme refuge pour ses vieux jours.

(Pour voir l'infographie via l'application, cliquez ici)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK