Las Vegas: le Consumer Electronics Show annonce la "guerre du living room"

Comme chaque année, le CES de Las Vegas attirera des milliers d'amateurs de technologie.
Comme chaque année, le CES de Las Vegas attirera des milliers d'amateurs de technologie. - © AFP / Frederic J. BROWN

Le CES, salon mondial de l’électronique grand public, ouvre ses portes demain le 8 janvier pour une durée de 4 jours. 3000 exposants vont y présenter les nouveautés IT pour 2013. Avec, en vedette, la télévision connectée.

C’est certainement le plus important salon au niveau mondial. L’équivalent américain de l’IFA qui se tient chaque année à Berlin à la fin août, mais le CES se déroule lui à Las Vegas, ce qui explique sans doute le grand attrait du public. Et surtout, il est énorme: 3000 exposants, dont près de la moitié dans le seul secteur de la mobilité. L’entrée y est sélective : 100 dollars en prévente et 200 dollars à la caisse.

Le grand thème annuel : la télé

Le téléviseur sera la vedette incontestée dans un salon qui servira de décor à ce que l’on nomme déjà à Las Vegas la "guerre du living room".

Plusieurs sites américains (Forbes, Techcrunch et GigaOM) annoncent qu’Intel est sur le point de lancer un service de télévision OTT ( Over the Top), sans intervention des câblodistributeurs ou des fournisseurs de haut débit. Intel introduirait son propre décodeur pendant le Consumer Electronic Show (CES). Le constructeur a démenti l’information, mais la rumeur de ce lancement ne fait qu’enfler. Intel a déjà dépensé plus de 100 millions de dollars dans ce projet donc l’ambition est de rivaliser avec la Google TV et l’Apple TV qui, pour l’instant, n’ont pas rencontré un immense succès.

Dans le même registre, mais en beaucoup plus pratique, on trouvera au CES de nombreux kits pour transformer des téléviseurs numériques anciens en télé connectées. Tout simplement parce que les consommateurs ne changent pas de télé tous les 3 ans et qu’il faut leur permettre d’accéder aux nouveaux services de télévision Web TV.

Publicité ciblée sur les téléspectateurs

Et comme la pub n’est jamais loin de la télévision, La société Gracenote dévoilera au CES une technologie visant à adapter les annonces publicitaires à  chaque téléspectateur. Pour cela, le système recourt à un marquage vidéo qui identifie le programme que le consommateur est en train de regarder avant la coupure publicitaire. En fonction des données disponibles, un algorithme décide ensuite qu’elle est l’annonce la plus proche des intérêts du spectateur. Ce qui ne devrait réjouir ni les chaînes de télévision, ni les fournisseurs d’accès. Les premiers essais en conditions réelles sont prévus aux Etats-Unis cette année.

La révolution des écrans

Les premiers téléviseurs Ultra HD  (aussi appelés 4K ou Quad HD) d’une résolution de 8,3 millions de pixels (3840×2160) arrivent dans les stands. Et notamment un modèle de 110 pouces (2,80 m de diagonale).

Mais surtout, nos écrans commencent à bouger au sens propre du terme avec les premiers écrans flexibles. Présentés depuis plusieurs années sous forme de prototypes, ils seront commercialisés en 2013.  Les liseuses pourront prendre une nouvelle forme. Ces écrans ne seront pas pliables, mais bien enroulables et utiliseront l’encre électronique propre aux eBooks qui auront également droit à la couleur. La société Plastic Logic assure que la production de masse débutera cette année.

Les écrans flexibles apparaîtront aussi sur les smartphones. Mais cette fois en technologie Amoled (matrice active à diodes électroluminescentes) et on les verra sur des modèle de 5,5 pouces. L’utilité ici est de rendre l’écran incassable. On verra même au CES des écrans de téléviseurs de 55 pouces flexibles eux aussi. Mais là, il faudra patienter un peu avant de les voir en magasins.

Les gadgets de l’année

Samsung montrera un écrande30 pouces transparent. Cela existait déjà pour des applications professionnelles et le consommateur pourra aussi regarder une émission ou surfer sur l’écran tout en pouvant discerner ce qu’il se passe derrière. Plus originaux sont les écouteurs qui transmettent le son par la boîte crânienne. En cas de coup de fil, le son de la conversation n’arrive pas dans les oreillettes, mais emprunte le chemin de la la boîte crânienne pour accéder directement à l’oreille interne sans passer par le tympan. Le but de ce casque de type " tour de cou " est de pouvoir écouter les sons environnants en même temps que la conversation. Son prix sera de 120 dollars.

La technologie de contrôle oculaire du PC entre également dans le commerce. Il s’agit d’un module horizontal bardé de caméras capable de suivre les mouvements des pupilles de l'utilisateur pour piloter le PC en utilisant l'oculométrie. La société suédoise Tobii commencera à vendre son kit de contrôle de PC par les yeux aux développeurs d’applications et les premiers produits sont attendus après les grandes vacances.

Les processeurs plus économes

Le CES permettra enfin de toucher les nouvelles puces qui recherchent moins la performance que l’autonomie. ARM (qui équipe pas mal de smartphones et de tablettes) et Intel, (plus présent dans les PC) font la course à la réduction de la consommation. Intel va présenter une puce (Ivy Bridge) ne dépassant pas les 10 watts de consommation, soit 7 watts de moins que les processeurs actuels. Cela permettra notamment à Intel de mettre des processeurs puissants dans les appareils mobiles plutôt que l’actuelle puce Atom. Enfin, en photographie, se multiplient les appareils utilisant un système d’exploitation pour smartphone, en l’occurrence, Android de Google. L’un d’entre eux, de la marque Polaroid, est un compact dont les objectifs sont interchangeables.

Jean-Claude Verset

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK