Lancement reporté des deux premiers satellites du système Galileo

La fusée Soyouz qui lancera les deux premiers satellites de Galileo
La fusée Soyouz qui lancera les deux premiers satellites de Galileo - © AFP / ESA / STEPHANE CORVAJA

La fusée Soyouz devait s'élancer ce jeudi à 12h34 avec à son bord les deux premiers satellites de la constellation Galileo, le système européen de radionavigation. Mais l'Agence spatiale européenne a annoncé un report du lancement de 24 heures.

Les Européens rêvent de leur propre système de radionavigation depuis 1999. Un système capable de concurrencer le GPS américain. Mais le financement de ce gigantesque projet a ralenti le calendrier. Les Européens ont d'abord tablé sur un partenariat public/privé. Mais il n'a pas fonctionné. Et en 2008, ils ont décidé de financer exclusivement Galileo sur le budget européen soit 5 milliards d'euros jusqu'en 2013 auxquels il faut ajouter 1 milliard chaque année jusqu'en 2020.

Contrairement aux systèmes américain GPS et russe Glonass, financés et contrôlés par des autorités militaires, Galileo a été conçu pour un usage civil notamment dans les transports comme le contrôle du trafic aérien ou des réseaux routiers, ou encore dans les services sociaux ou les systèmes de recherche et de sauvetages.

Le système de radionavigation européen sera, par exemple, le seul système capable d'envoyer une réponse à la personne qui aurait émis un signal de détresse. Mais il faudra encore attendre un peu. Deux satellites seront lancés par Soyouz ce midi. Deux autres en 2012. En 2014, l'espace comptera 18 satellites Galileo, ce qui permettra déjà au système de fonctionner. Mais la constellation sera complète en 2020 avec ses 30 satellites mis en orbite autour de la terre.

Africa Gordillo

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK