Laisser tourner le moteur plus de 10 secondes consomme plus et émet plus de CO2 que de redémarrer, selon IEW

Laisser tourner son moteur plus de 10 secondes émet plus de CO2 que de redémarrer
Laisser tourner son moteur plus de 10 secondes émet plus de CO2 que de redémarrer - © AUDE VANLATHEM - BELGA

L’article 8.6 du Code de la route interdit "à tout conducteur de procéder, au point mort, à des accélérations répétées du moteur. Les conducteurs doivent en outre veiller à ne pas laisser le moteur en marche au point mort sauf en cas de nécessité". Cette dernière infraction est en principe passible d’une d’une amende du premier degré (58 euros), mais les termes vagues "veiller à ne pas […] sauf en cas de nécessité" font qu’elle est rarement sanctionnée. Dès le 1er mars, en Wallonie, les agents "constatateurs" régionaux et communaux seront compétents pour les infractions environnementales, puisque le fait de laisser tourner sont moteur à l’arrêt sera interdit par le décret wallon sur la pollution de l’air. Après un avertissement, cette « incivilité » pourra être sanctionnée d’une amende.

Des internautes nous font remarquer qu’il est mauvais d’éteindre et de rallumer constamment son moteur, que cela use prématurément le démarreur, que cela décharge la batterie,… 

Fonction start & stop

Il s’agit bien d’arrêter son moteur lorsque l’on n’est pas dans la circulation, lorsque l’on attend quelqu’un ou lorsque l’on est devant les barrières fermées d’un passage à niveau par exemple. Les véhicules actuels bénéficient de certaines technologies développées pour la fonction start & stop qui équipe de plus en plus de véhicules. Cette fonction est désactivée automatiquement, suivant les constructeurs, dans certaines circonstances : si la température extérieure est inférieure à 5°C, si le niveau de la batterie est trop faible, quand le moteur n’a pas atteint sa température optimale, quand le dégivrage, le désembuage, la ventilation et/ou la climatisation est/sont activé(s),…

En 2016, Inter-Environnement Wallonie (IEW) donnait quelques conseils dans le cadre d’une campagne intitulée « autoff » visant à inciter les conducteurs à couper leur moteur lorsqu’ils sont à l’arrêt :

  • Laisser tourner le moteur plus de 10 secondes consomme plus et émet plus de CO2 que de redémarrer.
  • Il vaut mieux chauffer le moteur (et son habitacle) en roulant lentement les premiers kilomètres qu’en restant stationné.
  • La voiture ne protège pas de la pollution : l’exposition aux polluants est plus élevée dans l’habitacle qu’à l’extérieur.
  • Lorsque le moteur tourne au ralenti, il ne fonctionne pas à sa température optimale. Puisque le carburant ne brûle pas complètement, des résidus s’accumulent et cela peut causer des dommages prématurés à certaines pièces du moteurs, toujours selon IEW.
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK