Ladbrokes soumise à une procédure de sanction pour ses paris virtuels

La société de paris Ladbrokes continue de proposer des paris virtuels à ses clients.
La société de paris Ladbrokes continue de proposer des paris virtuels à ses clients. - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

La Commission des jeux de hasard lance une procédure de sanction à l'encontre de la société Ladbrokes pour ses paris virtuels. L'éventuelle sanction tombera dans moins de deux mois, a-t-on appris mercredi.

La société de paris Ladbrokes continue de proposer des paris virtuels à ses clients, malgré le retrait l'année dernière de l'autorisation que lui avait donnée, dans un premier temps, la Commission des jeux de hasard.

Aucun cadre légal n'existe actuellement pour définir le statut de ces jeux, qui trouveraient plutôt leur place dans les casinos.

"La Commission prendra une décision quant à l'ampleur de la sanction lors de la prochaine réunion le 9 mai", commente sa porte-parole, Marjolein De Paepe. "Cela peut aller d'un avertissement à une suspension, voire à un retrait de la licence" de Ladbrokes, poursuit-elle.

Ladbrokes enfreint la loi en proposant des paris virtuels dans ses agences de paris sportifs estime la justice 

La société a toutefois encore l'occasion de se défendre.

Le 15 février dernier, le tribunal de commerce de Bruxelles avait estimé que Ladbrokes enfreignait la loi en proposant des paris virtuels dans ses agences de paris sportifs. L'instance avait ordonné l'arrêt immédiat de ce type de jeu.

La société Ladbrokes n'était pas joignable mercredi pour commenter la décision de la Commission des jeux de hasard.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK