Lacoste ne veut plus qu'Anders Breivik porte ses pulls

Anders Behring Breivik se rend à une audience en chandail Lacoste
Anders Behring Breivik se rend à une audience en chandail Lacoste - © Archive EPA/JON ARE BERG JACOBSEN/AFTENPOSTE

Anders Behring Breivik, l'auteur présumé de la tuerie en Norvège aime porter des vêtements Lacoste. Cela embarrasserait la firme au petit crocodile, qui craindrait que cela nuise à son image.

Anders Behring Breivik, l’homme qui s’est dénoncé comme étant l’auteur de la tuerie en Norvège, avait publié un manifeste sur internet, dans lequel il détaillait ses intentions terroristes. Dans ce document de plus de 1500 pages, il donnait notamment des conseils à destination des candidats terroristes, et en particulier pour "éviter les suspicions des parents, voisins et amis". Selon lui, Il faut se faire passer pour un "Européen bien éduqué et conservateur", par exemple en portant des pulls ou des polos "Lacoste etc.", comme le rapporte Slate.fr, reprenant une information du quotidien norvégien Dagbladet. Selon Anders Behring Breivik, ce genre de vêtements envoie des "signaux psycho-socio-économiques" aptes à éviter toute dénonciation.

La marque "Lacoste" est citée encore à plusieurs reprises dans le manifeste, notamment dans un quiz où Anders Behring Breivik répond à la question de savoir quelle est sa marque de vêtements préférée.

Un Lacoste rouge pour ses apparitions publiques

A sa demande, il ne porte désormais plus, pour ses apparitions publiques, que ce soit une audience au tribunal ou un interrogatoire au poste de police, qu’un chandail Lacoste rouge.

Cette publicité embarrasserait la marque Lacoste, selon le Dagbladet, et elle aurait demandé à la police quelle fasse en sorte qu’Anders Behring Breivik porte des vêtements moins reconnaissables. Lacoste nie et affirme ne jamais avoir entendu parler de cette affaire. La police norvégienne confirme avoir eu un contact avec la marque au petit crocodile, mais en refusant de révéler le contenu de cet échange.   

Pourtant, plusieurs spécialistes de marketing cités par le site canadien lapresseaffaires.cyberpresse.ca, affirment que la plupart des consommateurs ne vont pas faire d’amalgame entre la marque de vêtements et l’auteur d’une tuerie. Ils comprennent bien que la firme Lacoste n’a rien fait pour être mêlée à une affaire de terrorisme. Ces spécialistes recommandent en tout cas à la marque de vêtements de rester très discret et de ne pas réagir publiquement.

A.L. avec Slate.fr

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK