Des bovins malades abattus en Pologne ont-ils été importés en Belgique?

Le scandale a éclaté suite au reportage d’un journaliste polonais dans un abattoir, à Kalinowo, à 100 km au nord-est de la capitale. Les bêtes étaient manifestement malades, serrées dans un camion. Les images suivantes montraient des carcasses entassées et des quartiers de viande visiblement impropres à la commercialisation. Une situation qui pose question, étant donné que la Pologne exporte 80% de son bœuf dans les autres Etats-membres. Une enquête est en cours.

Le parquet d’Ostroleka, au nord de Varsovie, a ouvert une enquête sur le sujet. Le ministre polonais de l’Agriculture, Jan Krzysztof Ardanowski, a déclaré avoir ordonné un contrôle sanitaire dans l’ensemble des abattoirs du pays. « Nous avons affaire à une pathologie : sur un site, des vaches malades étaient abattues à l’insu et sans le feu vert des vétérinaires », a-t-il dit à la chaîne publique TVP Info. Mais selon lui, il s’agit d’un incident isolé.

Pour le journaliste qui a réalisé le reportage pour la chaîne polonaise TVN24, Patryk Szczepaniak, le scandale sanitaire dévoilé dans cet abattoir est représentatif de ce qui se passe ailleurs en Pologne. « Nous avons prouvé que cette manière de faire était d’usage dans tout le pays, nous a affirmé Patryk Szczepaniak. Je reçois de très nombreux emails et messages de gens scandalisés qui me signalent qu’ils ont remarqué la même chose dans leur propre région. Notre reportage révèle un procédé de préparation de viande à partir de bêtes malades et mortes qui était en cours depuis des années ».

La Pologne exporte 80% de sa viande de bœuf

En 2017, la Pologne a exporté près de 390 millions de kilos de bœuf (frais et congelé) dont plus de 25 millions de kilos en France. La Belgique a quant à elle importé 1.703.144 kilos de bœuf frais et 194.053 kilos de bœuf congelé en 2017 depuis la Pologne.

Ce mercredi 30 janvier, les autorités slovaques ont annoncé avoir découvert au moins trois cargaisons de viande de bœuf importée de Pologne voisine, qu’elles estiment liées à cette affaire. « Des cargaisons de viande bovine provenant d’établissements à haut risque en provenance de Pologne avaient été livrées à trois unités de transformation en République slovaque », ont annoncé les services vétérinaires et alimentaires de ce pays dans un communiqué.

De la viande bovine problématique a donc bel et bien été exportée et, la Belgique faisant partie des pays important de la viande polonaise, nous avons cherché à savoir si notre pays pouvait être concerné par ce scandale alimentaire.

La Belgique, pas concernée jusqu’ici

Selon l’AFSCA, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, « les autorités polonaises ont retracé la viande. Elles avaient dans un premier temps dit que rien n’était sorti du pays, mais elles ont ensuite activé le système RAS (Rapid Alert System for Food and Feed), un système de communication et d’échange d’informations rapide entre Etats membres, parce qu’un peu plus de 2000 kilos de viande ont malgré tout été exportés dans douze pays européens. Jusqu’ici la Belgique n’est pas concernée. On espère que les autorités polonaises ont travaillé le plus efficacement possible, mais on ne ferme pas encore tout à fait le dossier et on va rester attentifs les prochaines heures ».

La Commission européenne a prévu une visite en Pologne la semaine prochaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK