La vente de tabac interdite aux mineurs: un manque à gagner pour les libraires?

La vente de tabac interdite aux mineurs: un manque à gagner pour les libraires?
3 images
La vente de tabac interdite aux mineurs: un manque à gagner pour les libraires? - © Tous droits réservés

La Chambre a approuvé la mesure ce jeudi lors de la dernière séance plénière de la législature. "Enfin", disent les associations qui réclament depuis des années cette interdiction. Notre pays était en effet le dernier d'Europe à autoriser la vente de cigarettes aux mineurs.

Comment la mesure est-elle accueillie, sur le terrain? Les paquets de cigarettes sont une source de revenus pour les libraires, au même titre que les billets de loterie.

"Pour moi, ça ne va rien changer du tout!", confie Marie-Christine. Dans sa librairie montoise, elle constate que les ventes de tabac ne diminuent pas, malgré l'entrée en vigueur de différentes mesures. "Il y a eu ces images 'clash' sur les paquets, ça n'a pas eu d'effet. Le prix non plus. Ca a augmenté, et pourtant, on vend des paquets parfois à 10-11 euros! Cette nouvelle interdiction ne changera rien, les jeunes sont suffisamment malins, s'ils veulent fumer ils demanderont à un pote d'aller acheter, ou ils demanderont dans la rue...Déjà à l'heure actuelle, on entre dans la librairie et on me demande si je ne vend pas les cigarettes à la pièce".

 

Marie-Christine ne remet pas en cause le bien-fondé de cette mesure. "La cigarette est une très très mauvaise chose, évidemment! Mais - et là je réagis en tant que maman, pas en tant que vendeuse de tabac ou libraire, n'est-il pas préférable de vendre à des jeunes un produit de qualité, plutôt que de les laisser acheter n'importe quoi dans la rue?"

Cette libraire n'a pas de crainte quant aux répercussions que pourrait avoir cette nouvelle mesure sur son chiffre d'affaires. "Ca ne va rien changer, je ne crois pas". A quelques dizaines de mètres, le tenancier d'un night-shop, ne semble pas non plus très inquiet. "On n'a pas le choix, de toutes façons, il faut respecter la loi, alors on ne vendra plus qu'aux majeurs". 

Journal télévisé 13h

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK