La vaccination par les généralistes possible en Wallonie, mais lourde pour les médecins : "cela va nous prendre 30 à 45 minutes par patient"

Les médecins généralistes wallons peuvent désormais vacciner leurs patients. C’était une mesure prévue par la Wallonie pour adapter sa stratégie à la fermeture de plusieurs centres de vaccination. Mais l’avantage évident de la proximité et de la confiance entre le médecin généraliste et son patient semble contrebalancé par une lourdeur administrative pour les généralistes.

"Nous arrivons dans une période de travail déjà très chargée avec la vaccination contre la grippe traditionnelle qui est aussi indispensable, donc on ne s’ennuie pas pour le moment, indique Pierre Bets, vice-président de la Fédération des associations de médecins généralistes de la région de Charleroi (FAGC). Et donc se déplacer vers un domicile d’une personne qui aurait pu recevoir une dose dans un centre de vaccination, cela va nous prendre beaucoup de temps."

L’explication de cette lourdeur est à trouver dans la procédure mise en place pour permettre cette vaccination. Les médecins généralistes "pourront se fournir en vaccins auprès des centres de vaccination ou, pour les communes dont les centres de vaccination sont fermés, chez un pharmacien référent désigné", indiquait la Région wallonne dans une communication.

Et Pierre Bets de comparer cette procédure à celle de la grippe. "Habituellement quand on vaccine contre la grippe, on se rend chez le patient, le vaccin est dans le frigo, on le sort du frigo, on l’injecte et c’est terminé. Contre le covid, il va falloir aller chercher le vaccin, l’injecter, superviser la vaccination 15 à 30 minutes, et ensuite encoder la vaccination en tenant compte des aléas de l’informatique. Au total, on comptera 30 à 45 minutes par vaccination." Avec le risque que certains médecins ne le fassent pas ? "Si, mais au sacrifice de leur vie privée."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK