La vaccination contre le Covid-19 porte ses fruits : "seulement" 0,32% des personnes totalement immunisées sont infectées

Depuis le début de la campagne de vaccination, l’Institut de santé publique Sciensano analyse l’apparition des infections chez les personnes ayant reçu deux doses de vaccin. Moins d’un demi-pourcent d’entre elles a été infecté par le coronavirus après avoir été vacciné. Le chiffre booste l’optimisme lié à la campagne de vaccination lancée au début de l’année.

4526 infections de "percée"

A ce jour, 5.363.356 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin et 2.761.505 sont totalement immunisées, après administration de deux doses ou d’une unidose (Johnson & Johnson). Mais Sciensano n’a pas attendu ce mois de juin pour se pencher sur l’apparition des infections chez les personnes totalement immunisées.


►►► Pour compléter : La vaccination en chiffres


L’institut de santé publique a analysé un échantillon de 1.421.067 personnes totalement immunisées à la date du 31 mai, c’est-à-dire des personnes ayant reçu les deux doses du vaccin anti-Covid-19 et pour lesquelles la deuxième dose avait été administrée au moins 14 jours avant le 31 mai. Le constat est sans appel : "seulement" 4526 personnes ont été infectées, soit 0,32% des personnes ont été testées positives au Covid-19. On parle d’infections de percées pour désigner les infections contractées malgré un schéma complet de vaccination et la plus grande immunité possible à ce jour acquise.

Le bouclier vaccinal

Au cours des deux dernières semaines du mois de mai, 652 cas de percée ont été détectés sur un total de 27.979 nouvelles infections Covid-19. Les cas de percée ne représentent dès lors que 2,33% de l’ensemble des infections enregistrées durant cette période. Les personnes totalement immunisées sont donc beaucoup moins susceptibles de contracter une infection au Covid-19

2/3 des infections post-vaccinales asymptomatiques

On épinglera par ailleurs que plus de deux tiers des "infections de percée", des infections post-vaccinales, étaient par ailleurs asymptomatiques. Des informations sur les symptômes étaient disponibles pour une grande partie (74%) des cas de percée, révélant que 68,1% ne présentaient pas de symptômes compatibles avec le Covid-19 au moment de l’appel par le Contact tracing.

En d’autres termes, la majorité des infections identifiées étaient des découvertes fortuites, faites lors de tests effectués pour d’autres raisons que la maladie (voyage, contact à haut risque, dépistage). Si les infections post-vaccinales sont rares, le risque de maladie symptomatique après la vaccination est encore plus faible.


►►► À lire sur le déconfinement : Des certificats Covid dès le 16 juin, mais le système ne sera opérationnel pour les voyages que le 1er juillet


Sciensano poursuit son travail de surveillance des infections post-vaccinales, pour appréhender notamment quels sont les groupes de population les plus concernés ou la gravité des symptômes de la maladie en comparaison avec des personnes non vaccinées par exemple.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK