La truite a une identité linguistique

RTBF
RTBF - © RTBF

La pêche est ouverte à des moments différents en Wallonie et en Flandre. Alors, selon que l'on soit sur une rive ou l'autre, d'un côté de la frontière linguistique ou de l'autre, on peut ou on ne peut pas, avant juin, taquiner truites, anguilles et autres locataires de nos rivières.

La grande Gette coule aux abords du charmant village de Hoegaarden, renommé pour sa bière blanche. Ce cours d'eau longe aussi la frontière linguistique. La pêche est interdite en Flandre avant le mois de mai, histoire de laisser aux poissons le temps de frayer pour assurer la survie de l'espèce. Côté wallon, on estime que dès avril, la reproduction est assurée et la pêche autorisée.

"Résultat des courses, les pêcheurs flamands, impatients, traversent les cinq mètres qui séparent la rive flamande de la rive wallonne pour taquiner le goujon. Lequel, d'un coup de nageoire, n'a plus qu'à se faire sa religion: vivre ou périr, en Flandre ou en Wallonie ». Et, heureusement, contrairement à la Forêt de Soignes qui se situe à cheval sur les trois Régions du pays, Flandre, Wallonie et Bruxelles, la grande Gette, elle, ne passe pas par Bruxelles.

(M.S. avec Didier Delafontaine)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK