La sourde oreille de Nintendo face à un problème de manettes sur sa console Switch

Une manette de console qui devient inutilisable après un ou deux ans d’utilisation, voilà le problème de nombreux utilisateurs de la Nintendo Switch. Sortie en 2017, elle est la première console hybride sur le marché : c’est-à-dire qu’elle peut être utilisée comme une console portable ou de salon. La marque nippone rencontre le succès avec ce modèle, vendu à 300.000 exemplaires en Belgique.

Mais depuis plusieurs mois, de nombreux utilisateurs se plaignent d’un problème au niveau de la manette (le plus souvent la gauche). Ce souci est appelé "Joy-Con drift" de par le nom du joystick posant question.

Pierre-Emmanuel, utilisateur de cette console explique : "C’est comme si le point de repos des joysticks était mal calibré. Ce qui peut entraîner un mouvement continuel du curseur. Cela peut paraître bénin dit comme cela, mais avec ce problème : se déplacer dans les menus devient complexe. Lorsque l’on veut sélectionner le démarrage d’un jeu par exemple, le curseur se déplace encore et se retrouve à cliquer sur quelque chose de différent. Pour ce qui est de jouer avec ces manettes, cela devient impossible dans certains jeux. Je prends l’exemple de Zelda Breath of the Wild, où se déplacer dans le jeu est un calvaire puisque le mouvement de caméra est continuel et le personnage se déplace lorsque l’on veut rester immobile."

 

Nintendo n’avance aucune solution

La Switch est décriée par de nombreux utilisateurs, décrite comme une console très fragile, on trouve de nombreux problèmes.

Mais le principal reste le "Joy-Con Drift". Aux États-Unis, la marque propose des réparations gratuites pour ce bug suite à la pression provoquée par de nombreuses plaintes. Par contre, en Europe, rien n’a bougé.

Le problème persiste même après un changement de manette

Et les plaintes des joueurs ne changent rien. La seule option pour ces derniers, c’est finalement d’acheter une nouvelle manette. En effet, la réparation est laborieuse. Ou alors il faut être un sacré bon bricoleur, même avec un bon tuto.

Et même avec une garantie, pas sûr de pouvoir régler le problème. Comme l’explique Pierre-Emmanuel qui a abandonné sa garantie (douze mois) : "Le problème persiste même après un changement de manette".

Finalement, beaucoup de joueurs optent pour le rachat d’une manette. Le coût d’une nouvelle manette est d’environ 50 euros. Compter entre 65 et 80 euros pour une paire de la marque. Et sachez aussi que des alternatives moins chères sont aussi sur le marché.

Certaines personnes tentent quand même de résoudre le souci en prenant le taureau par les cornes. Sur Youtube, de nombreuses vidéos expliquent comment réparer efficacement ce défaut. Pour les personnes qui ne veulent pas tenter d’ouvrir l’appareil et ne bénéficient plus de la garantie, la seule solution : acheter une nouvelle manette. Mais avec le risque que le "Joy-Con drift" se réitère au bout de quelques mois d’utilisation demeure toujours…

Obsolescence programmée ?

Test Achats, association belge de consommateurs, demande à Nintendo de : "Communiquer proactivement au sujet du défaut affectant son produit, et de réparer gratuitement toutes les manettes concernées. Test Achats rappelle par ailleurs aux consommateurs concernés qu’ils jouissent d’une garantie légale de 2 ans qu’ils sont en droit de faire valoir auprès du vendeur".

L’entreprise de jeux vidéos ne communique pas sur ce sujet. Dans une réponse à Test Achats, elle ne parle que de l’allongement des garanties de 12 à 24 mois. Silence radio au sujet du bug de joystick…

Sortie en 2019, la console Switch Lite souffre du même problème. La question d’un procédé d’obsolescence est déjà épinglée en France par l’UFC Que Choisir.

Julie Frère, attachée de presse de Test Achats, se montre critique : "Le fait que ce problème n’ait pas été résolu et continue d’apparaître, nous laisse penser qu’il est volontaire. Une fois de plus, le consommateur est poussé vers un nouveau produit et nos déchets continuent de s’accumuler."

Si l’hypothèse de cette obsolescence de fonctionnement se confirme, des plaintes pourraient être déposées. Récemment, Apple a déjà été mise à l’amende par l’État français pour obsolescence.


>>  À lire aussi : Obsolescence programmée : que dit la loi ? Rien ! Pour le moment…


Test Achats invite toute personne qui dispose d’un produit défectueux, à inscrire l’objet sur tropviteusé.be. Le but est de concentrer un maximum de plaintes et de preuves pour faire pression afin de débloquer la situation.

ONPDP 20/02/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK