La SNCB renonce au train sans accompagnateur, "financièrement et techniquement intenable"

La SNCB renonce au train sans accompagnateur, "financièrement et techniquement intenable"
La SNCB renonce au train sans accompagnateur, "financièrement et techniquement intenable" - © HERWIG VERGULT - BELGA

La SNCB renonce à son ambition de trains sans accompagnateur. Le projet est reporté pour une durée indéterminée alors qu'il s'avère financièrement et techniquement intenable, selon une étude évoquée dans De Morgen jeudi.

En ce moment, les trains de la SNCB ne sont pas équipés pour circuler sans accompagnateur. Ils doivent être munis de caméras ou de miroirs, afin que les conducteurs puissent superviser le véhicule. Mais selon cette étude, une telle adaptation semble pratiquement impossible.

Une autre option serait de doter les quais de caméras et miroirs, mais cela semble ne pas être suffisamment sûr. D'autant plus pour les longs trains ou les plates-formes courbées.

Les trains autonomes étaient un projet cher à l'ancien patron de la SNCB, Jo Cornu. En 2016, la SNCB avait annoncé qu'elle étudiait la possibilité de tel système, créant une vague d'inquiétude au sein du personnel du rail... et des navetteurs.

Sa remplaçante Sophie Dutordoir n'a en revanche jamais fait mystère de ses réserves quant à l'idée. Avec cette nouvelle étude, cette dernière place l'ambition en suspens.

La nouvelle patronne de la SNCB présente le nouveau plan de transport de l'entreprise (JT 14/03/2017)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK