La santé des Belges: le diabète se répand comme une traînée de sucre

Les patients suivent une chaîne médicale du médecin généraliste au spécialiste.
Les patients suivent une chaîne médicale du médecin généraliste au spécialiste. - © FRANCK FIFE - AFP

Trop sucré, trop gras... Le diabète se répand : 8 % de patients en plus en quatre ans. La Belgique en compte 550 000, une grande majorité de type 2, souvent lié à un poids excédentaire. Un diabétique est pris en charge toute sa vie. Visite de la salle de consultation des cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles.

"Ce chemin, cette route" pour reprendre un jargon hospitalier, Lisette Immerechts le connaît par coeur. "Il y a 40 ans, premièrement je maigrissais fort, j’avais une soif, incontrôlable d’ailleurs."

A l'époque, cette ancienne employée de la Sabena reçoit un avis médical sans réserve. "Ils ont dit que je serais à l’insuline pour le restant de ma vie. Actuellement, j'en suis à quatre injections par jour et avec ça tout va bien. Il y a d’autres précautions à prendre. Il faut surtout éviter les graisses et les sucres certainement."

Le type 2 bien plus répandu que le type1

Ce qui est applicable ici pour un diabète de type 1 est valable pour un diabète de type 2. Il est beaucoup plus répandu : dans huit cas sur dix, il est lié à une hygiène et une diététique inappropriées.

Les patients suivent une chaîne médicale du médecin généraliste au spécialiste. Ils passent aussi par des infirmières appelées infirmières d'éducation de la personne diabétique. "Le principe est de les éduquer au fait qu’ils soient le plus équilibrés possible dans leur maladie et limiter au maximum les complications." 

A mode de vie inchangé, les diabétiques seront deux fois plus nombreux dans le monde en 2030. Un état pré-diabétique est réversible. Le dépistage permet d'en bloquer le développement.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK