La révolution moldave passe par Twitter

RTBF
RTBF - © RTBF

Dans les tags les plus utilisés pour les discussions Twitter dans les dernières 48 heures, se retrouve "#pman", ou autrement dit Piata Marii Adunari Nationale. C'est le nom du plus grand square de Chisinau, la capitale moldave.

Il y a quelques mois, les jeunes Grecs utilisaient le tag "#griots" pour discuter et désigner l'endroit où se mobiliser avant leurs manifestations. Aujourd'hui, les jeunes Moldaves se donnent rendez-vous sur la Piata Marii Adunari Nationale, la place principale de la capitale Chisisnau, renommée "#pman" sur Twitter.

Après la publication des résultats partiels des élections législatives moldaves, les jeunes progressistes sont descendus dans les rues pour manifester contre la victoire des communistes. Il semble que de nombreux messages sur Twitter et sur Facebook faisaient appel à des protestations violentes planifiées.

Les nouvelles technologies ont donc une place considérable dans la capacité de mobiliser les foules rapidement et d'organiser des manifestations. SMS, Twitter, Facebook et Stream vidéo live sont autant d'outils que les jeunes maîtrisent.

Selon Mihai Moscovici, un blogger de 25 ans de Chisinau qui suivait en temps direct l'évolution des évènements et postait sur Twitter, "la communauté Twitter n'est pas très importante" mais durant la journée de mardi, il a enregistré plus de 200 nouveaux "followers" moldaves. "Certains se sont créés un compte juste pour cette journée".  

(C.V. avec The New York Times et Neteffect)

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK