La République dominicaine et le Honduras sous la menace de la "dengue"

"Autopsie en cours", indique le certificat de décès de Luz Alba, 5 ans. Pour sa mère, la cause de sa mort est évidente : "la dengue". En République dominicaine, les médecins mettent en garde contre les ravages du virus, mais les autorités refusent de parler d'"épidémie". Les chiffres du bulletin du ministère de la Santé sont alarmants : 3433 cas de dengue ont été recensés entre le mois de janvier et le 22 juin dans ce pays qui compte 10 millions d’habitants, contre 1558 cas sur toute l’année 2018.

Et les premiers touchés sont les enfants. Les moins de 15 ans représentent 86% des cas répertoriés et trois enfants ont succombé à cette infection virale transmise par le moustique Aedes aegypti, depuis le début de l’année.

Le mode de transmission de la dengue est similaire à celui du paludisme : des femelles moustiques s’infectent en piquant une personne porteuse du virus, qu’elles inoculent ensuite à d’autres humains. Fièvre, nausées, courbatures et vomissements sont les symptômes les plus courants.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la moitié de la population mondiale est aujourd’hui exposée au risque de cette maladie qui est moins meurtrière que le paludisme mais peut entraîner de graves complications.

En République dominicaine, la dengue est endémique, mais après une forte baisse du nombre de cas ces trois dernières années, la maladie est revenue "en force et elle est très agressive", explique l’infectiologue Clemente Terrero. "L’épidémie ne fait que commencer et nous devons nous préparer au pire", prévient-il.

Le Honduras également touché

Au Honduras, la dengue a déjà fait 54 morts depuis le début de l’année et le nombre de personnes atteintes dépasse 23.000, saturant les hôpitaux publics, a déclaré un responsable à l’AFP mercredi.

Le ministère de la Santé a enregistré "54 décès" et un total de "23.304 cas, dont 16.509 sont graves", a déclaré la porte-parole du ministère, Jessenia Herculano. "Sur les 32 hôpitaux publics, 26 sont saturés" par les patients atteints de dengue, les autres étant des hôpitaux psychiatriques ou des établissements spécialisés, a-t-elle indiqué. Le 2 juillet, le gouvernement hondurien a déclaré une alerte nationale à la dengue lorsque le bilan a atteint 44 décès sur 15.406 cas.

Le président Juan Orlando Hernandez a annoncé mardi une augmentation des actions pour combattre le moustique Aedes aegypti qui cause la maladie.

Selon les statistiques officielles, 2010 a été la pire année au Honduras avec 83 décès dus à la dengue. Mais les autorités craignent que le nombre des cas n’augmente cette année parce que la saison des pluies, qui accroît la prolifération des moustiques porteurs du virus, vient seulement de débuter.
 

Journal télévisé 25/06/2019

Depuis 15 ans, le moustique tigre a fait son apparition en France, en Camargue. Il peut, entre autres, transmettre la dengue. La situation n’est pas comparable avec celle de la République dominicaine, mais des équipes travaillent tout de même à la démoustication de la zone.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK