La première gueuze wallonne voit le jour à Bierghes

Gueuze Tilquin
3 images
Gueuze Tilquin - © RTBF

Bierghes, dans l'entité de Rebecq sur la frontière linguistique, figure dorénavant sur la carte brassicole de la Belgique. C'est là, dans une ancienne fabrique de caoutchouc, que s'est installée la gueuzerie Tilquin. La première gueuze assemblée en Wallonie est prête à être dégustée. Et elle promet.

La Gueuzerie Tilquin ouvre ses portes ce week-end des 28 et 28 mai à Bierghes. C'est l'aboutissement du projet porté depuis deux ans et demi par Pierre Tilquin, bio-ingénieur, docteur en statistiques et en génétique, âgé de 37 ans, et  qui a fait ses armes dans différentes brasseries artisanales en Belgique. 

Une gueuze wallonne faite avec des lambics flamands et bruxellois

Sa "gueuzerie" est une première en Wallonie. Traditionnellement l'assemblage de la gueuze au départ de lambics se fait là où on produit cette bière à fermentation spontanée, à savoir dans la vallée de la Senne, dans le Pajottenland et à Bruxelles.

Une "gueuzerie" n'est donc pas à proprement parler une brasserie : on n'y brasse pas. 

Pierre Tilquin se fournit en lambic auprès de producteurs reconnus, des Flamands, comme Boon, Lindemans et Girardin, et un Bruxellois, Cantillon. Il achète le produit de base au lendemain du brassage, alors que le lambic est encore jeune : on parle encore de mout. 

Il fait alors vieillir et fermenter ce mout en fûts de chêne, 222 fûts qui ont contenu du vin et qui occupent majestueusement le principal espace de sa "gueuzerie". Le vieillissement dure d'une à trois années. Ensuite, il assemble des lambics de différents âges pour obtenir un produit unique : la gueuze, qui finira sa refermentation en bouteille et qui contrairement au lambic, plat, sera pétillante. 

Sa gueuze, qui dès lors peut arborer le titre de "Oude Gueuze" ou "Gueuze à l'ancienne" (une spécialité traditionnelle garantie, STG), se caractérise par un côté assez "rond" qui la rend agréable et facile à boire. 

Des aides publiques et privées

La gueuze Tilquin est présentée en bouteilles de 75 et 37,5 cl ainsi qu'en fût pour l'horeca. On la trouve dans les supermarchés de la région ainsi que dans les commerces et cafés spécialisés. La production de 200 hectolitres cette année devrait croître rapidement pour atteindre 500 hectolitres en vitesse de croisière.

Environ 70% de la production est destinée à l'exportation : Etats-Unis, Japon, Scandinavie, Italie... là où la bière belge artisanale jouit d'un immense prestige.

Avant de se lancer dans l'aventure, Pierre Tilquin a dû établir un plan financier car le lancement d'une gueuzerie demande des reins solides, au propre comme au figuré. Pareille initiative exige de gros investissements, car avant de vendre la première bouteille, il faut faire mûrir le produit pendant plus de deux ans et demi.

Le soutien d'un investisseur privé (les Artisans du Terroir) a été complété par celui du groupe SRIW, mais aussi l'aide d'un autre jeune brasseur qui a déjà fait ses preuves (Grégory Verhelst de la Brasserie de Rulles) et de la famille de Pierre Tilquin.

JFH

Les journées portes ouvertes ont lieu les 28 et 29 mai, de 10 à 18 heures : visites guidées et dégustation de de lambic, de gueuze en bouteille et au fût.

Gueuzerie Tilquin, Chaussée Maïeur Habils, 110 - Bierghes (Rebecq)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK