La première carte postale était éditée il y a 150 ans: comment a-t-elle évolué?

Ce mardi, cela fait tout juste 150 ans que la première carte postale a été éditée. C’est en effet le 1er octobre 1869 que la poste autrichienne lance les " Correspondenz Karten ". Et le succès est immédiatement au rendez-vous : un million d’exemplaires sont vendus en un mois à peine.

Ce nouveau format pas cher, sans enveloppe et avec timbre directement imprimé va même connaître un âge d’or après que des éditeurs ont l’idée d’y associer des images. Et de nos jours, à l’heure où Facebook et Instagram semblent régner en maîtres sur nos vacances, les cartes postales ont su se renouveler et continuent de se vendre dans les magasins de souvenirs tout autour du monde.

Le centre d’archives du Mundaneum, à Mons, possède l’une des plus grandes collections d’anciennes cartes postales au monde : plus de 200.000 pièces, de tailles et d’époques différentes. " On va d’abord retrouver des cartes postales non-illustrées, ce sont alors simplement un morceau de carton sur lesquelles on pouvait écrire " nous explique Raphaèle Cornille, la responsable des collections iconographiques du Mundaneum. " Et à partir de 1889, on va avoir une illustration. La particularité c’est qu’on ne peut pas écrire de message à l’arrière de la carte postale comme aujourd’hui donc les illustrations vont être assez réduites pour justement laisser la possibilité aux personnes d’écrire un petit mot " poursuit-elle.

Dans les décennies qui suivent, la photographie et la couleur vont rendre le format toujours plus populaire. " La magie va prendre tout de suite. Les personnes vont utiliser la carte postale parce qu’elle ne coûte pas cher et donc quand les personnes partent en voyage elles vont utiliser la carte postale, elles peuvent comme cela donner de leurs nouvelles et il y aura un engouement pour les cartes postales avec des photographies au moins jusque dans les années trente " complète Raphaèle Cornille.

Le développement de la photographie amateur et accessible au grand public va mettre fin à cet âge d’or mais le format carte postale continuera sans discontinuité à orner les présentoirs des magasins de souvenirs jusqu’à nos jours.

À l’heure où les réseaux sociaux permettent en quelques clics de donner des nouvelles agrémentées d’une image à ses proches ou à tout le monde, la bonne veille carte postale a évidemment plus de difficultés à se faire une place mais n’a pas disparu pour autant : " Pas du tout, la carte postale fait toujours partie du Top 3 de nos ventes " nous explique Nicola De Palma, le directeur adjoint de Visit Mons. " C’est un produit facile à emporter et pas cher qui séduit à la fois les touristes et les locaux " détaille-t-il.

Pour continuer à connaître le succès, la carte postale a tout de même dû se renouveler. Et si l’on trouve encore des cartes plus " classiques " avec une photographie d’un monument par exemple, il n’est plus rare de trouver toutes sortes d’images qui évoquent également les lieux visités mais d’une manière plus originale : " Nous avons apporté un soin particulier à choisir des cartes dans des formats différents avec des cartes dessinées par des artistes de la région ou des graphistes " nous confie Nicola De Palma.

De quoi faire perdurer la magie des cartes postales, qui gardent un avantage non négligeable face aux réseaux sociaux : celui d’offrir la possibilité d’écrire un mot tendre à la main, signe d’une attention toute particulière pour le ou la destinataire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK