La police italienne interpelle 17 présumés mafiosi travaillant dans le secteur des soins

La police italienne a interpellé 17 personnes travaillant dans le secteur des soins de santé soupçonnées d'appartenir à la 'Ndrangheta, la mafia calabraise. Neuf d'entre elles ont été arrêtées, ont annoncé les autorités locales lundi.

Plusieurs entreprises, pour une valeur totale de 12 millions d'euros, ont également été saisies.

Les suspects sont accusés d'appartenance à la mafia, de corruption et d'extorsion. Ils auraient influencé le service de santé de Calabre (sud) pour qu'il leur attribue un contrat pour la fourniture de services de nettoyage dans les hôpitaux et les installations administratives. Ils auraient également bénéficié d'une priorité pour l'administration d'un vaccin corona.

Un conseiller régional a également été placé en résidence surveillée pour suspicion de corruption.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK