La police interpelle 44 migrants dont 11 mineurs lors d'une opération à Bruxelles-Nord

Quarante-quatre migrants, dont onze mineurs non accompagnés, ont été interpellés mercredi matin lors d'une vaste action de contrôle de police menée autour de la gare de Bruxelles-Nord. Dix-neuf de ces personnes interpellées auraient été envoyées en centre fermé mais la confirmation définitive sera seulement connue jeudi, a indiqué Dominique Ernould, porte-parole de l'Office des étrangers.

"On a pu dénombrer 19 Soudanais, 20 Egyptiens, deux Libyens, un Irakien, un Guinéen et une personne dont la nationalité ne pouvait pas être clairement établie", a précisé Dominique Ernould.

L'action ne concernait pas le parc Maximilien, tout proche, qui n'appartient pas au territoire de la zone de la police de Bruxelles-Nord mais bien à celui de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles.

Mardi, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA) avait tweeté que le gouvernement allait s'attaquer à la situation de ce parc bruxellois où séjournent plusieurs migrants et que les contrôles policiers allaient être intensifiés.

Le ministre de l'Emploi et de l'Économie, Kris Peeters (CD&V) a décidé le même jour d'envoyer l'inspection du travail au parc Maximilien pour contrer les "employeurs malhonnêtes" qui y recrutent des migrants à bas coûts.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK