La police espagnole est la plus populaire au monde sur Internet

La police espagnole est la plus populaire au monde sur Internet
La police espagnole est la plus populaire au monde sur Internet - © RAFA RIVAS - BELGAIMAGE

La police espagnole a plutôt le vent en poupe, du moins sur les réseaux sociaux : son compte Twitter a récemment dépassé le million d'abonnés, ce qui en fait le service de forces de l'ordre le plus suivi au monde, devant le FBI américain et ses "seulement" 965 000 followers. Le succès des policiers espagnols est réellement dû à la façon dont est géré leur compte : avec sérieux, mais sans se prendre au sérieux. Ils ont su imposer un style détendu, décalé, qui tranche avec le ton informatif et parfois coincé des autres polices.

C'est la police la plus cool au monde. Du moins sur les réseaux sociaux. Elle parle comme les jeunes espagnols, tutoie ses abonnés, reprend les expressions à la mode et n'hésite pas à écrire en langage SMS. Tous les jours, les neuf agents qui gèrent le compte Twitter de la police diffusent des messages de prévention et des conseils comme celui-ci : "Éclate-toi en discothèque, mais n'oublie pas de bien fermer ta maison, sinon tu peux avoir une mauvaise surprise".

Cette communication originale a un succès fou : plus d'un million de personnes sont abonnées à la police espagnole, un chiffre supérieur à celui du FBI américain. La clef de la réussite selon Carlos Fernandez, gérant du Twitter de la police, c'est ce ton direct et décalé : "On parle comme ça, pour être compris de tous. C’est un ton clair, qui permet au message d’arriver à tout le monde".

Aide précieuse pour les enquêtes

Résultat : la police a nettement amélioré son image en Espagne. Elle offre un visage humain et proche des gens, si bien que de grandes stars du monde du cinéma, du sport ou de la musique ont participé à des spots de prévention de la police. Mais au-delà de ces conseils et ces mises en garde, cette communication permet de résoudre des affaires.

"Grâce à l’aide des internautes, on a pu arrêter plus de 500 narcotrafiquants. On a également démantelé plus de 45 réseaux de trafics d’êtres humains", précise Ignasio Cocido, directeur général de la police.

Et ce compte Twitter pourrait bien faire des émules. Les polices de toute l'Europe, qui ne diffusent généralement que des messages très institutionnels, comptent bien s'inspirer de la police espagnole. La police fédérale belge, à titre d'exemple, ne compte que quelques milliers d'abonnés. Une idée à creuser ?

Henry de Laguérie, correspondant à Barcelone

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK