La police anversoise se protège

La police anversoise se protège
La police anversoise se protège - © Tous droits réservés

L'attaque de Charleroi inquiète. Deux policières ont été grièvement blessées par un homme armé d'une machette. Les policiers se considèrent comme des cibles parfois trop vulnérables. Alors dans certains zones, les chefs de corps ont pris des mesures. A Anvers, la police locale s'est dotée de moyens supplémentaires pour protéger son personnel, qu'il s'agisse des agents ou du personnel civil.

Armés constamment

C'est le cas notamment aux guichets. Les agents en contact avec la population sont désormais obligés de porter leur arme de service. Le porte-parole de la police anversoise, Wouter Bruyns, s'en explique. "Nous avons demandé que tous les policiers opérationnels qui travaillent en contact avec les citoyens portent constamment leur arme de service". En temps normal, les agents en uniforme ont le choix de ne pas la porter.

Spray au poivre pour le personnel civil

Mais qu'en est-il du personnel civil ? Une autre solution a été trouvée déclare Wouter Bruyns puisque "les personnes civiles qui elles aussi travaillent à l'accueil dans les commissariats recevront une formation pour utiliser des moyens de protection alternatifs, c'est-à-dire des armes non létales, comme des sprays au poivre". Cette possibilité entre dans le cadre légal et est du ressort du chef de corps.

Inquiétude

Cette année, les agents de police anversois avaient reçu l'autorisation de porter leur arme de service sur le chemin du travail. Cette arme devait être conservée, déchargée, dans un endroit sécurisé à leur domicile. Leur chef de corps a donc rehausser d'un cran les mesures de protection. "Il y a quand même de l'inquiétude suite à ce qui s'est passé à Charleroi, insiste Wouter Bruyns. Il y avait une demande pour des mesures complémentaires. On ne peut pas construire des bunkers autour des commissariats."

A Bruges, le chef de corps a choisi une autre option : il a fermé, temporairement, 5 des 7 postes de police.

La séquence du JT

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK