La phyto-extraction : extraire la pollution du sol grâce aux plantes

Dépolluer les sols peut aussi être une mission pour nos végétaux. Le "tabouret des bois" ou "tabouret bleu" est une petite plante sauvage découverte au siècle dernier. Elle a comme qualité d’extraire les métaux lourds du sol dans lequel elle est plantée. C’est une belle trouvaille pour les terres cultivables souvent très polluées. Des recherches sont menées à l’ULB sur ce sujet.

Il faut un an pour avoir les premiers résultats avec la phyto-extraction, comprenez l’extraction par les plantes. Les végétaux sont plantés sur des terrains pollués, ce sont les feuilles qui sont récoltées. Toute la pollution que la plante a réussi à ingérer se trouve dans celles-ci, explique Arnaud Jacobs, bio-ingénieur : "On récolte la plante, ensuite on la sèche. Et on peut ensuite l’incinérer, pour récupérer uniquement les cendres. Ces dernières sont très riches en métaux : c’est ce déchet-là qui doit être soit recyclé, soit valorisé pour le réinsérer dans l’industrie pharmaceutique, par exemple".

Dans les potagers urbains

Tout ce processus est encore au stade de la recherche mais on estime que pour dépolluer un sol avec de vrais résultats, il faudra répéter ce cycle entre 3 et 5 fois. Cette plante sera utilisée dans des terrains raisonnablement pollués comme les terres urbaines. "Notre projet de phyto-extraction date d’il y a deux ans, avec un premier objectif de voir si cette méthode peut être utilisée dans le potagers à Bruxelles. A moyen terme, l’objectif est de tester la méthode sur un maximum de types différents de sol, et d’arriver à des résultats vraiment concluants pour que la méthode soit mise en place" poursuit le chercheur.

Les recherches continuent, mais elles annoncent de beaux résultats pour pouvoir exploiter vos jardins et vos potagers sans se soucier de votre santé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK