La noyade sèche: les signes qui doivent alerter

La noyade sèche: les signes qui doivent alerter
La noyade sèche: les signes qui doivent alerter - © ELVIS BARUKCIC - AFP

En ces temps de grosses chaleurs, la tentation est forte de se baigner pour se rafraîchir. C'est l'occasion d'attirer l'attention sur un phénomène méconnu: la noyade sèche, aussi appelée noyade secondaire. Sa particularité? Elle se produit après la baignade, en dehors de l’eau, et ne concerne que les enfants.

Une asphyxie mortelle

A l'origine d'une noyade sèche, il y a toujours un incident dans l'eau. Boire la tasse peut fabriquer un œdème dans le corps de l'enfant. Celui-ci sera alors en proie à une asphyxie souvent mortelle plusieurs heures plus tard. La chose est évidemment impossible à voir mais certains symptômes ne trompent pas.

Le chef de service de réanimation pédiatrique de l'hôpital de Jolimont, le docteur Jean Papadopoulos, explique: "Une toux inexpliquée après une baignade, des douleurs thoraciques, des difficultés après une baignade, un enfant qui a des difficultés à respirer ou encore des troubles du comportement,... Il n'y a pas de premier geste à faire, il faut d'emblée consulter un médecin."

Le danger avec la noyade sèche, c'est qu'elle peut intervenir plusieurs heures après l'incident dans l'eau.

Pas tomber dans la psychose

"Habituellement, ça intervient dans les 24 heures après la baignade. Ca n'arrive pas plusieurs jours plus tard. C'est vrai qu'on peut rentrer à la maison avec un enfant qui paraît bien et cet œdème va se développer dans les heures qui suivent," continue Jean Papadopoulos.

Il vaut mieux être vigilant sans tomber dans la psychose. La noyade sèche est en effet un phénomène extrêmement rare. Elle représente moins de 2% des noyades, déjà très peu fréquentes.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK