La nouvelle œuvre de Banksy pour la Saint-Valentin déjà vandalisée

La nouvelle œuvre de Banksy révélée à l’occasion de la Saint-Valentin à Bristol, dans le sud-ouest de l’Angleterre, a déjà été vandalisée. Des photos de l’œuvre taguée en rouge ont circulé ce samedi sur le Web.

L’insaisissable artiste avait publié vendredi sur son compte Instagram deux photos de sa nouvelle œuvre : une petite fille tirant au lance-pierre, semblant faire exploser une gerbe de fleurs au-dessus de sa tête.

Il a ainsi mis fin aux spéculations des habitants de Bristol, qui se demandaient si oui ou non l’artiste était derrière cette nouvelle création apparue jeudi dans leurs rues. Les habitants de Bristol ont rapporté avoir vu des échafaudages sur le côté de la maison de Marsh Lane jeudi dernier, peu après le lever du jour.

Mais l’œuvre a depuis été vandalisée : plusieurs photos circulant sur les réseaux sociaux la montrent recouverte d’un tag rose en forme de cœur et d’une inscription écrite et offensante : "BCC Wankers" ("Les branleurs de la BCC", sigle dont la signification n’est pas claire mais il pourrait s'agir d'une critique du "Bristol City Council", le conseil municipal de Bristol).

La British Somali Community Association, basée à Barton Hill, a tweeté que le vandalisme était "choquant" et qu’il était "triste de voir la dévastation".

Kelly Woodruff, dont le père possède la propriété de Marsh Lane, a aussi expliqué à la BBC que des fleurs placées sur un panneau routier faisant partie de l’œuvre d’art avaient également été volées.

Elle a aussi déclaré que sa famille était "dévastée" et qu’elle prenait des mesures pour protéger la peinture murale de tout dommage supplémentaire.

Des mesures temporaires telles que des boîtes de protection et des clôtures de sécurité seront installées ce week-end, avant que des solutions à plus long terme ne soient mises en place.

La fresque de Banksy à Bristol avant d’être vandalisée

4 images
© Belga
© Belga
© Belga

Une autre fresque déjà vandalisée en décembre dernier

Banksy frappe fort avec une mini-vidéo de Noël poétique qui charrie des sentiments très variés

Début décembre déjà, un passant avait vandalisé une peinture murale de Banksy à Birmingham (centre de l’Angleterre), ajoutant un nez rouge aux deux rennes qui tiraient un véritable banc où dormait quelqu’un. L’œuvre, censée mettre en lumière la question des sans-abri au Royaume-Uni, a depuis été mise sous verre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK