La nouvelle fusée de SpaceX décollera en janvier 2018

La nouvelle fusée de SpaceX décollera en janvier
La nouvelle fusée de SpaceX décollera en janvier - © Tous droits réservés

Si le ciel nous offrira des spectacles naturels en 2018, un engin d'une autre nature s'envolera cette année. Une nouvelle fusée de l'entreprise américaine SpaceX, la société spatiale créée par Elon Musk, sera testée prochainement. Son petit nom : Falcon Heavy. Certains disent qu'il s'agit du lancement le plus attendu de 2018, mais c'est surtout un nouveau pas en avant pour la société américaine qui s'impose de plus en plus sur le marché astronautique dans le monde.

Cette fusée géante de trois étages est dotée de 27 moteurs propulseurs. Assemblée depuis le 30 décembre et alors que son lancement était espéré pour fin 2017, la première mise en orbite de ce nouvel engin devrait avoir lieu avant fin janvier.

La firme américaine a posté sur Instagram une vidéo de la fusée sur son pas, à Cap Canaveral, en Floride. Tout semble prêt mais aucune date précise n'a pour le moment été communiquée. Seule certitude : la fusée aura une Tesla, la voiture créée par Musk, à son bord.

Une publication partagée par SpaceX (@spacex) le

SpaceX détrône Arianespace

Avec cette nouvelle fusée, SpaceX s'apprête à détrôner Arianespace, la société française qui occupait jusque-là la première place du podium en terme de capacité de charge maximale mise en orbite.

Falcon Heavy pourra embarquer 60 tonnes de matériel à son bord. C'est l'avantage principal de la fusée qui double la capacité maximale qu'il était possible d'envoyer dans l'espace jusqu'à aujourd'hui. Un atout qui permettra à SpaceX de mettre en orbite encore plus de satellites en un seul tir de fusée.

Les lancement de satellites, c'est l'autre pôle où l'entreprise d'Elon Musk a dépassé Arianespace en 2017. Comptabilisant 18 tirs contre 11 seulement pour son concurrent européen, SpaceX a pris la première place en terme de nombre satellites mis en orbite

Des humains sur Mars en 2024

En lançant SpaceX en 2002, le milliardaire Elon Musk n'a jamais caché ses rêves de coloniser certaines planètes du système solaire. Présent en Australie, lors du Congrès International d'Astronautique (IAC), il a présenté son ambitieux projet de transport interplanétaire : le "Big Fucking Rocket" (BFR). Successeur de Falcon Heavy, sa conception débutera aussi en 2018.

L'objectif ? Atterrir sur Mars en 2022 pour trouver la meilleure source d'eau possible et transporter les moyens nécessaires à la survie de populations humaines sur la planète rouge. Grâce à cela, Elon Musk entend transporter un premier convoi humain sur Mars à l'horizon 2024.

Mais le BFR pourrait aussi servir pour relier différentes destinations terrestres. Le chef d'entreprise prévoit de relier de grandes villes en moins de 30 minutes. Un vol entre Tokyo et New Dehli ou reliant Bangkok et Dubaï frôlera la demi-heure à bord du "Big Fucking Rocket". Une chose est sûre, rien ne semble empêcher Elon Musk d'être ambitieux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK