La Nasa veut faire la chasse aux astéroïdes pour protéger l'humanité

La NASA se fixe comme objectif de recenser tous les astéroïdes dangereux pour la Terre
La NASA se fixe comme objectif de recenser tous les astéroïdes dangereux pour la Terre - © AFP PHOTO / NASA/JPL-Caltech

La Nasa a lancé mardi une vaste mobilisation des agences fédérales, de la communauté scientifique, de l'industrie, des universités et du public afin de traquer tous les astéroïdes menaçant les populations humaines.

Cette initiative est menée dans le cadre des "Grands Défis" (Grand Challenges) de la Maison Blanche. Il s'agit d'objectifs ambitieux à l'échelle nationale et internationale qui frappent l'imagination du public et requièrent de l'innovation ainsi que des avancées scientifiques et technologiques.

Ce "Grand Défi" en question s'appuiera sur des collaborations multidisciplinaires et sur une variété de partenariats entre l'agence spatiale américaine et d'autres agences du gouvernement ou des agences internationales, des industries, des universités et des "scientifiques citoyens", précise la Nasa.

Ce projet complète la mission récemment annoncée par l'agence d'aller avec un vaisseau non habité capturer un astéroïde pour le remorquer et le mettre sur orbite lunaire, afin de pouvoir ensuite envoyer des astronautes pour l'étudier.

"La Nasa travaille déjà pour traquer les astéroïdes qui pourraient présenter un danger pour notre planète et bien que nous ayons trouvé 95% des plus gros de ces objets (plus d'un km de diamètre) dont l'orbite est proche de la Terre, nous devons les détecter tous", a déclaré l'administratrice adjointe de l'Agence spatiale américaine, Lori Garver.

"Le Grand Défi vise à détecter et distinguer des astéroïdes, et à savoir quoi faire s'ils représentent une menace potentielle", a-t-elle poursuivi, ajoutant: "Nous allons dans ce cadre mettre à profit l'engagement du public, son innovation et les scientifiques citoyens pour aider à résoudre ce problème planétaire".


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK