La Nasa va envoyer un drone sur Titan, plus grande lune de Saturne

Le futur drone de la Nasa, Dragonfly, destiné à explorer Titan
2 images
Le futur drone de la Nasa, Dragonfly, destiné à explorer Titan - © HO

L'agence spatiale américaine a annoncé jeudi qu'elle avait décidé d'envoyer un robot ressemblant à un quadricoptère sur la plus grande lune de Saturne, Titan, qui est plus grosse que Mercure et ressemble à la Terre primitive.

La mission s'appelle Dragonfly (libellule) et décollera en 2026, pour un atterrissage en 2034 sur Titan, dix fois plus éloignée du Soleil que la Terre et particulièrement gelée : la température moyenne y est de -179°C.

Dragonfly, avec ses huit rotors, volera dans le ciel de Titan. Ce sera la première fois qu'un appareil butinera sur un autre astre. Le drone se posera puis fera des étapes, de plus en plus grandes au fil de sa mission d'au moins deux ans et huit mois, afin d'analyser différentes parties de Titan.

Le but : trouver des traces de vie ancienne, pour comprendre comment la vie a commencé.

Titan a des océans et des lacs liquides en surface. Mais ce n'est pas de l'eau : ils sont faits de méthane, rendu liquide par la température ultra-basse.

Les paysages qu'explorera Dragonfly seront multiples : il commencera par des dunes similaires aux dunes de Namibie, et finira au fond d'un cratère où de l'eau liquide a probablement coulé il y a longtemps, pendant peut-être des dizaines de milliers d'années.

Comme la Terre, Titan a une atmosphère composée majoritairement d'azote. Mais sur Titan, il pleut du méthane. Et il neige d'autres molécules organiques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK