La NASA annonce qu'un astéroïde pourrait frapper la terre en 2040

La NASA annonce qu'un astéroïde pourrait frapper la terre en 2040
La NASA annonce qu'un astéroïde pourrait frapper la terre en 2040 - © Tous droits réservés

La Nasa vient de publier un communiqué inquiétant concernant la découverte d’un astéroïde susceptible d’entrer en collision avec la terre. Découvert en 2011 et baptisé 2011 AG5, il ferait 140 mètres de diamètre.

Si la découverte de nouveaux astéroïdes par la NASA n’est pas rare, la probabilité que ceux-ci percutent la terre est par contre très faible. C’est pourtant le cas de 2011 AG5, découvert en janvier 2011 et qui, selon les derniers calculs, serait susceptible d’entrer en collision avec notre planète en février 2040.

Observé pour la première fois par le Mount Lemmon Observatory en Arizona, l’astéroïde 2011 AG5 suscite une attention de plus en plus importante de la part des scientifiques. Cet objet géocroiseur de 140 mètres de diamètre n’a pu être observé que sur de très courtes durées. Néanmoins, les calculs résultants de ces observations ont démontré qu’il serait susceptible d’entrer en collision avec la terre : "2011 AG5 est l'objet qui a aujourd'hui la plus grande chance d'entrer en collision avec la Terre... en 2040. Néanmoins, nous l'avons seulement observé sur la moitié d'une orbite. La fiabilité de ces calculs n'est donc pas très haute" a ainsi déclaré au Huffington Post Detlef Koschny de l'Agence spatiale européenne.

Des observations supplémentaires avant une éventuelle mission de déviation

Si l’astéroïde a pour l’instant assez peu de chances de toucher la terre – les probabilités sont estimées à 1 chance sur 625 – les scientifiques soulignent que ce chiffre pourrait encore évoluer dans les prochaines années avec des observations plus détaillées de sa trajectoire.

Et dans le cas où les chances d’impacts augmenteraient de manière inquiétante, une mission de déviation pourrait être mise en place, comme l’explique Donald Yeomans de la NASA : "Heureusement, cet objet sera observable de la terre durant l'intervalle 2013-2016. Et si les chances d’impacts ne diminuent pas de manière significative après, il restera du temps pour mettre au point une mission de déviation pour altérer sa trajectoire avant le moment clé de 2023".

C’est en effet à ce moment que l’objet céleste fera sa plus grande approche de la Terre en passant à 3 millions de kilomètres de celle-ci.

Quant aux chances de réussite d’une telle mission, l’expert de la NASA se montre optimiste : "Même si le 'trou de serrure' (ndlr : petite région de l'espace qui est susceptible d'altérer la trajectoire d'un astéroïde qui le traverse de façon à provoquer une éventuelle collision de l'astéroïde sur la Terre lors de son passage suivant) est bien plus large que celui d'Apophis en 2029, ce serait tout de même une tâche simple d'altérer la trajectoire de l'astéroïde, assez pour manquer ce 'trou de serrure' et donc l'impact en 2040", ajoute Donald Yeomans faisant référence à l'astéroïde Apophis qui pourrait, pour sa part, menacer la Terre… en 2036.

F. Genette

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK