La Ligue des familles quitte le conseil d'administration du CRIOC

Le bâtiment du CRIOC, à Bruxelles
Le bâtiment du CRIOC, à Bruxelles - © RTBF

Ce lundi était un jour important pour le CRIOC, le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs. Son controversé directeur devait remettre son plan stratégique au conseil d'administration. Un des membres du conseil d'administration, la Ligue des familles, a décidé de quitter le CRIOC.

Le directeur du CRIOC Marc Vandercammen est sur la sellette depuis 3 mois. C'est sa gestion du personnel et sa gestion financière qui sont notamment mises en causes. Le conseil d'administration avait chargé Marc Vandercammen de remettre pour ce lundi un nouveau plan stratégique, où le CRIOC se serait d'avantage recentré sur ses missions prioritaires.

Marc Vandercammen était absent du conseil d'administration de ce lundi. La Ligue des familles, membre du CA, estime que le plan qu'il a remis était un copié-collé de l'ancien plan. Interrogé par Odile Leherte, Denis Lambert, directeur général de la Ligue des familles, "constate que ce travail autour du plan stratégique n’a pas été pris au sérieux. De plus, pour exercer mon rôle d’administrateur, je dois pouvoir disposer d’informations. Mais il faut batailler pour obtenir toute information à propos du CRIOC. Quand je relis les statuts du CRIOC, l’esprit de départ est de représenter toute la diversité des organisations de consommateurs, et de leur amener un appui scientifique". Et ce n'est pas vers cela qu'on se dirige, déplore Denis Lambert. Résultat: la Ligue des familles quitte le navire. "Comme Ligue des familles, nous estimons qu’il n’est plus possible de travailler dans ces conditions avec le CRIOC", précise encore Denis Lambert.

La Ligue des familles n'exclut toutefois pas de revenir, mais seulement, dit-elle, si le CRIOC évolue vers d'avantage d'ouverture et qu'il représente toutes les associations de consommateurs.

Quant au résultat des trois audits qui sont en cours sur la méthodologie du CRIOC et sur la gestion du personnel, on le connaîtra au mois de juin.

A.L. avec O. Leherte

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK