La lettre des Diables Rouges aux "meilleurs supporters du monde"

"Chers meilleurs supporters du monde". Les Diables ont littéralement été portés par l'engouement qu'ils ont généré auprès de leurs nombreux fans, en Belgique et dans les tribunes des stades brésiliens. C'est ce qu'ils confient dans une lettre qu'ils leur adressent, en affirmant les avoir "bien évidemment aussi suivis en Belgique": "Et pour être honnêtes, écrivent-ils, votre soutien et votre enthousiasme ont été de classe mondiale ! Les chiffres d’audience, les grand-places, les salles de sport… Cela a réellement été fantastique de voir à quel point vous avez vécu ce Mondial avec passion et nous pouvons vous assurer que votre soutien nous a énormément touchés ici ! Nous tenons à vous remercier du fond du cœur pour vos milliers de tweets, de messages sur Facebook et de cartes postales, pour vos nuits blanches ainsi que pour vos cris de guerre et vos larmes de joie".

Dans la lettre publiée sur le site de l'Union belge, un vif remerciement est aussi adressé aux fans ayant fait le déplacement au Brésil: " À chaque fois que nous avons entendu les chants ’Tous ensemble’ résonner dans les stades, nous avons tous eu la chair de poule", écrivent les Diables.

Et le capitaine de l'équipe a lui aussi remercié les supporters, "le 12ème homme" de l'équipe, en promettant de mettre le cap sur la France pour l'Euro 2016.

La Belgique parmi les huit plus grandes équipes mondiales

Des Diables désormais gonflés d'espoir: ils ne sont certes plus dans la course mais font désormais partie des plus grandes équipes du monde. "Nous sommes peut-être encore jeunes, mais nous sommes ambitieux. Nous avions vraiment espéré faire partie des quatre meilleures nations du monde pour prendre part à la grande ou à la petite finale. Voilà pourquoi nous sommes partagés entre un sentiment de fierté et une grande déception. Nous étions tellement près d’atteindre notre but… Le Mondial brésilien s’arrête aujourd’hui pour nous, mais nous pouvons être très fiers de l’ensemble de notre campagne. Et nous pouvons aussi déjà rêver d’un prochain grand tournoi car nous avons pour objectif d’être qualifiés pour tous les grands tournois à venir".

Dès l'issue du match samedi soir, quelques personnalités ont réagi à ce dernier match des Diables. A commencer par le Premier ministre Elio Di Rupo. "Cela s'arrête ici mais quelle magnifique aventure! Merci à nos #DiablesRouges pour ces moments inoubliables", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Même la monarchie belge a tenu à féliciter son équipe. "Merci et bravo pour votre beau parcours", a-t-elle mentionné sur son compte officiel.

Un prochain match en septembre pour l'Euro 2016

Le prochain match des Diables rouges aura lieu en septembre en Israël: il s'agit du premier match de qualification pour l'Euro 2016.

A l'issue du match contre l'Argentine, les Diables Rouges ont quitté Brasilia vers São Paulo où ils décolleront en direction de la Belgique ce dimanche soir. Selon le commandant de bord de l’avion chargé de ramener les Diables au bercail, l’atterrissage à Bruxelles aura lieu lundi vers 13 heures.

Vu les consignes de sécurité, aucune manifestation n'est actuellement prévue à l'aéroport. Pas plus que des festivités liées au retour des Diables au pays.

Retour sur l'ultime soirée des Diables, leurs supporters gonflés à bloc

Ce sont des milliers de supporters qui ont vibré jusqu'à la défaite. A 18 heures, au moment du coup d'envoi du match, 16 000 personnes étaient rassemblées au stade Roi Baudouin. Partout en Belgique, les places étaient noir-jaune-rouge de monde pour assister au match de quarts de finale de la Coupe du monde 2014 opposant les Belges à l'Argentine.

7 images
Les supporters belges au stade Roi Baudouin © NICOLAS MAETERLINCK

Sifflets, cris, klaxons, l'agitation a duré jusqu'à la dernière seconde au stade Roi Baudouin... La tension est vite devenue omniprésente, et quand les uns se rongeaient les ongles, les autres préféraient... leurs cheveux.

7 images
Belgique-Argentine: des milliers de supporters ont vibré ensemble © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA
Belgique-Argentine: des milliers de supporters ont vibré ensemble © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA
Belgique-Argentine: des milliers de supporters ont vibré ensemble © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

A Coxyde, la foule chantait ensemble face à un écran géant installé près de la digue, sous le soleil, juste avant le lancement du match.

Un écran géant a aussi été installé chez Brussels Airlines, où une équipe et son commandant ont suivi le match de près. Pour eux l'enjeu était double: leur avion était prêt à décoller en cas de défaite, pour aller chercher les Diables au Brésil.

Leur nuit aura été plus longue qu'ils l'avaient espéré.

Suite à l'agitation qui a régné, la Croix-Rouge a déclaré avoir procédé à plus d'une cinquantaine d'interventions.

A 20 heures samedi soir, le bilan était de 35 interventions à Bruxelles dont deux évacuations sans gravité, à savoir un malaise et des douleurs abdominales.

En Wallonie les équipes ont procédé à 20 interventions et 3 évacuations pour des cas bénins, qui concernaient une chute et deux malaises.

Les supporters étaient nombreux à Namur, où ils ont assisté au match au Grognon, sur écran géant. L'émotion était au rendez-vous.

La fête a malgré tout battu son plein, comme au Heysel où l'ambiance était à son comble samedi soir. "C'est le beau parcours des Diables que l'on veut retenir", entendait-on au stade Roi Baudouin.

Après le match, des milliers de personnes étaient attendues place de la Bourse. Mais suite à la défaite, seuls les plus vaillants s'y sont retrouvés pour fêter leur parcours.

Et si on s'attendait à pouvoir saluer les joueurs à leur retrour ce lundi, il faudra finalement attendre le 6 septembre, date à laquelle Marc Wilmots a déclaré qu'un grand "fan day" serait organisé.

Werchter entre foot et Musique

Au festival Rock Werchter, le groupe anversois Triggerfinger avait tout fait pour déplacer l'heure de sa prestation. Le trio à joué en plein pendant le match des Belges, diffusé sur la seconde scène du festival libérée pour l'occasion.

Ils ont finalement joué devant un public plutôt bien garni, même si bon nombre de festivaliers ont troqué leurs nippes de mélomanes contre du noir-jaune-rouge pour assister au match coûte-que-coûte.

Reste que c'est la nation des Flamands et des Wallons qui a été acclamée par des milliers de bras levés dans toute la Belgique, depuis le début de la Coupe. Du coup certains espèrent que l'union qui a régné durera, et ne sera pas le seul effet des passions que les Diables ont attisées tout au long d'un parcours vivement salué.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK