La justice française demande le placement en détention provisoire de Tariq Ramadan

Tariq Ramadan, visé par deux plaintes pour viol en France, a été déféré au parquet de Paris.
Tariq Ramadan, visé par deux plaintes pour viol en France, a été déféré au parquet de Paris. - © SIA KAMBOU - AFP

Le théologien musulman suisse Tariq Ramadan, visé par deux plaintes pour viol en France, a été déféré au parquet de Paris dans la nuit de jeudi à vendredi en vue d'une inculpation.

Tariq Ramadan, 55 ans, petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, avait été placé en garde à vue mercredi dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte à son encontre en novembre pour "viols et violences volontaires".

Il a été présenté dans la matinée au parquet, qui a demandé son placement en détention provisoire.

Il nie les faits

Avant son transfert dans la nuit au palais de justice de Paris, le célèbre prédicateur musulman a été confronté jeudi après-midi, pendant plus de trois heures, à l'une des plaignantes. Cette femme, qui se présente sous le pseudonyme de "Christelle", l'accuse de viol dans un hôtel à Lyon en 2009.

Au terme de cette confrontation, Tariq Ramadan, qui nie les faits, a refusé de signer le procès-verbal, selon des sources proches du dossier. "Chacun est resté sur ses positions", a précisé l'une des sources.

Garde à vue de Tariq Ramadan sujet JT du 31/01

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK