La justice bulgare remettra à la France un proche des frères Kouachi

La justice bulgare remettra à la France un proche des frères Kouachi
La justice bulgare remettra à la France un proche des frères Kouachi - © NIKOLAY DOYCHINOV - BELGAIMAGE

La justice bulgare a décidé mardide transférer vers la France Fritz-Joly Joachin, un Français proche des frères Kouachi, les auteurs de l'attentat du 7 janvier contre Charlie-Hebdo à Paris.

"Je suis innocent, je veux retourner en France", a déclaré Fritz-Joly Joachin. Il a admis connaître de longue date Chérif et Saïd Kouachi, mais conteste avoir été associé à la préparation de leur attentat.

Le tribunal de Haskovo s'est prononcé sur un mandat d'arrêt émis contre cet homme de 28 ans, d'origine haïtienne, pour "participation à un groupe criminel armé dont l'objectif était l'organisation d'actes terroristes". La décision est définitive, et selon Radi Radev, l'avocat du suspect, l'extradition pourrait intervenir "dans les 24 heures".

Les faits reprochés à Fritz-Joly Joachin seraient passibles de dix ans de prison. Interrogé par l'AFP à la fin de l'audience, il s'est dit "content de retourner en France", et a répondu "non" à la question de savoir s'il redoutait une condamnation.

L'homme avait été interpellé le 1er janvier alors qu'il tentait de franchir la frontière bulgaro-turque avec son fils de 3 ans, dont on soupçonne qu'il voulait l'emmener en Syrie.

Fritz-Joly Joachin voyageait lors de son arrestation avec trois autres personnes, toutes soupçonnées de contacts avec Chérif Kouachi. Mais seul Fritz-Joly Joachin a été arrêté en Bulgarie - au titre, à l'origine, d'un premier mandat d'arrêt pour enlèvement parental -, ses compagnons ayant pu poursuivre leur route vers la Turquie.

Parmi eux figurait Cheikh Diakhabi, un Français condamné en 2006 pour être entré illégalement en Irak, et qui a été arrêté le 2 janvier en Turquie. Il devrait être expulsé vers la France d'ici "quelques jours", a indiqué une source proche du dossier en Turquie.

La compagne turque de Fritz-Joly Joachin, Imané Chanaa, qui l'accompagnait aussi au moment de son arrestation, a pour frère Younès Chanaa, détenu pour participation supposée à un réseau de recrutement en Europe de jihadistes pour le groupe Etat Islamique, ont précisé des enquêteurs.


Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK