La galère pour trouver une crèche : 36 places pour 100 bébés en Wallonie et à Bruxelles (carte)

La galère pour trouver une crèche : 36 places pour 100 bébés en Wallonie et à Bruxelles (infographie)
La galère pour trouver une crèche : 36 places pour 100 bébés en Wallonie et à Bruxelles (infographie) - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

C’est souvent la galère pour les nouveaux parents : trouver une place d’accueil pour leur futur bébé. Les derniers chiffres le confirment : il y a 36,9 places pour 100 enfants âgés entre 0 et 2 ans et demi en Wallonie et à Bruxelles. Ce sont les derniers chiffres de l’Office de la naissance et de l’enfance, l’ONE. Ils concernent l’année 2018. C’est mieux que l’année précédente : 34,3% en 2017.

Pour le petit Alexis à Suarlée près de Namur, rien n’est d’ailleurs décidé pour le moment. Sa maman, Astrid, s’occupe de lui tant qu’elle est en congé de maternité. Mais pour le mois de février, c’est le brouillard. "On s’est inscrit dans plusieurs structures : à Namur, Rhisnes et Gembloux. Il y en a deux qui ont répondu par la négative et qui nous ont mis sur liste d’attente. Le troisième organisme nous a répondu en disant qu’il y avait une place dans les crèches mais seulement à partir de mai 2020." C’est le stress pour cette maman. "Je dois trouver une autre solution pour les trois mois manquant. Je ne sais pas quand je peux confirmer mon retour au travail."

A Namur, Astrid est pourtant parmi les mieux loties de la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est à Bruxelles, dans le Hainaut et en province de Liège que les parents vont avoir plus de mal à trouver un accueil pour leur bébé. Il y a environ trois places disponibles pour 10 enfants. Les provinces de Namur et du Luxembourg s’en sortent mieux et sont même au-dessus de la moyenne avec plus de quatre places disponibles pour dix enfants en âge d’aller à la crèche. Enfin, c’est le Brabant Wallon qui s’en sort le mieux avec un taux de couverture de plus de 50%. Ça veut dire qu’il y a une place pour deux enfants.

Taux de couverture dans les milieux pré-scolaire en 2018 en FWB

Après les plans Cigogne, la nouvelle réforme Milac

Cela peut paraître peu et pourtant le nombre de places en crèches augmente petit à petit depuis plusieurs années. Une réforme est prévue en Fédération Wallonie-Bruxelles à partir du 1er janvier 2020 pour succéder aux différents "plans Cigogne" de ces dernières années. Ce nouveau texte va se concentrer sur le taux de couverture commune par commune pour affiner la demande. Elle doit permettre d’atteindre le taux de couverture global de 50%. Pourquoi ne pas viser les 100% ? "Sur une même place, plusieurs enfants sont accueillis, explique Eddy Gilson. On a donc 1,2 à 1,3 enfant sur la même place. On laisse aussi le choix aux parents qui ne souhaite pas une place d’accueil. On n’est pas comme dans l’enseignement obligatoire. L’idée n’est pas que chaque enfant doit aller en crèche."

Cette réforme des milieux d’accueil devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2020. A moins qu’un recours ne soit introduit au Conseil d’Etat contre celle-ci. Certaines accueillantes indépendantes craignent en effet de devoir fermer leur milieu d’accueil avec la réforme. Mais à ce propos Eddy Gilson rassure : "La réforme a pour objectif de garder une diversité dans l’accueil : subventionné ou non, accueillantes ou crèches. En ce qui concerne les milieux d’accueil déjà existants, nous rappelons qu’ils ne sont pas concernés. Un dispositif de dérogations ou de dispositions transitoires devrait pouvoir assouplir les choses dans les mois qui viennent."

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK