La frite belge au patrimoine de l'Unesco?

Lors de la révolution de la frite à Louvain, le 17 février dernier
Lors de la révolution de la frite à Louvain, le 17 février dernier - © AFP

La frite, c'est bien belge! Et elle figurera peut-être un jour au patrimoine immatériel de l'Unesco. C'est du moins le souhait de l'Union professionnelle des friteries belges.

Yalcin Aktas, frituriste namurois a toujours rêvé de devenir frituriste. La frite, c'est sa passion. Il bichonne donc la patate, et comme ses clients, espère bien qu'un jour elle sera reconnue patrimoine immatériel de l'Unesco.

A 60 km de là, à Leuven on retrouve la même dévotion pour la belle blonde. Et tous les midis, les amateurs se pressent autour des fritkots.

Alors la frite pourrait-elle être candidate au patrimoine mondial de l'Unesco? C'est une idée de l'association professionnelle des friteries, au même titre que la gastronomie française, la cuisine mexicaine... Bernard Lefevre, président de l'Union professionnelle des friteries du pays y croit dur comme fer. 

Mais comme toute histoire belge, la candidature de la frite pourrait s'avérer politiquement délicate. Alors les 4500 frituristes belges croisent les doigts... et se disent que si 96 % des Belges font un crochet par une friterie au moins une fois par an, il n'y a pas de raison pour que la frite belge ne soit pas appréciée par le monde entier.

Danielle Welter

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK