La fourniture minimale d'électricité n'est plus un droit automatique

La fourniture minimale d'électricité n'est plus un droit automatique
La fourniture minimale d'électricité n'est plus un droit automatique - © ERIC LALMAND - BELGA

Lorsqu’il devient compliqué de payer ses factures d’électricité, reste la possibilité de s’équiper d’un compteur à budget avec de l’électricité prépayée. Et quand cette provision est épuisée et qu’il est impossible de la renouveler, tout n’est pas encore perdu. Du moins jusqu’ici! Parce que les choses ont changé en Wallonie pour les clients protégés depuis le 1er avril.

Fourniture minimale

Avant, quand la provision était épuisée, le courant électrique sortait toujours du compteur. Mais faiblement: à peine de quoi alimenter une plaque de cuisson et une ampoule. Désormais, même pour obtenir cette fourniture minimale, il faudra demander au CPAS d’ouvrir un dossier.

Pourquoi plus automatiquement

Cela remet les gens dans le circuit social, dit le ministre MR Jean-Luc Crucke, parce qu’en s’adressant au CPAS, ils auront plus sûrement accès à une aide, à la possibilité de se lancer dans un apurement de dettes, de se former, de trouver un job... Et par ailleurs, le CPAS ne pourra pas refuser la fourniture minimale d’énergie.

Fausse bonne idée ?

Mais les CPAS sont-ils équipés pour vite faire le nécessaire et éviter de longues coupures? Pas sûr selon Christine Mahy du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté. Elle fait remarquer que les CPAS sont surchargés par les missions supplémentaires qu’on leur a confiées et qu’ils ne sont peut-être pas équipés pour traiter rapidement ces dossiers.

Coupures ou pas ?

Le PTB qui a soulevé la question est persuadé que le mécanisme prévu par le ministre ouvre la voie à quantités de coupures d’électricité. Ce n’est pas sûr, sauf évidemment pour ceux qui refuseront de s’adresser au CPAS!

Les autres, majoritairement, devraient continuer à recevoir le minimum d’énergie. Mais, insistent les associations de lutte contre la pauvreté, compteur à budget et fourniture minimale ne donnent de toute façon pas accès au droit fondamental qu’est l’énergie. C’est là qu’est d’abord le problème.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK