La Forêt de Soignes se dote d'un nouveau plan de gestion

La Forêt de Soignes se dote d'un nouveau plan de gestion
La Forêt de Soignes se dote d'un nouveau plan de gestion - © Tous droits réservés

Le gouvernement bruxellois vient d'approuver le nouveau plan de gestion de la Forêt de Soignes pour la période 2019-2042. Il s'agit de revaloriser ce joyau de nature (quelques 5000 hectares répartis sur les trois régions du pays) mais aussi de le préserver face aux effets du changement climatique. 

Rendre la forêt plus résiliente

Frederik Vaes, le chef du département Forêt de Bruxelles Environnement, nous présente les semis de chêne sessile, des semis bisannuels qui viendront progressivement remplacer les hêtres actuellement majoritaires en Forêt de Soignes. "Le chêne résiste mieux aux effets du changements climatique, explique-t-il, comme nous l'avons vécu l'an dernier avec un été très sec, c'est un extrême que le chêne supporte mieux que le hêtre, car l'enracinement du hêtre est beaucoup plus superficiel que celui du chêne". 

Il s'agit de rendre la forêt plus résiliente en diversifiant les essences d'arbres, mais aussi en augmentant les quantités de bois mort, actuellement peu présentes. "Car il y a beaucoup d'organismes qui dépendent du bois mort, détaille Frederik Vaes: des champignons et des oiseaux, comme le pic, il y en a 4 espèces en Forêt de Soignes".

Accès concentrés pour les visiteurs

Autre mesure pour préserver la faune et la flore au coeur de la forêt: concentrer le flux de visiteurs dans les 500 premiers mètres depuis leur point d'arrivée en forêt. A Bruxelles, il s'agit de favoriser l'accueil des visiteurs via deux portes d'entrée: l'hippodrome de Boitsfort et le Rouge-Cloître. "On ne veut pas limiter l'accessibilité de la forêt, précise le chef du département Forêt de Bruxelles Environnement, on veut concentrer la majorité du public là-bas, car c'est là qu'il y a/aura toute l'infrastructure", soit de nouveaux espaces récréatifs, un nouveau mobilier urbain et une signalétique avec une identité commune à l'ensemble des trois régions. 

Objectif: mieux accueillir et informer les visiteurs au sujet de la forêt de Soignes, patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce nouveau plan de gestion fera l'objet d'une évaluation annuelle par un comité d'accompagnement. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK