La Fondation contre le cancer a financé un nombre record de projets en 2018

Le laboratoire de recherche contre le cancer de l'ULB
Le laboratoire de recherche contre le cancer de l'ULB - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Grâce aux dons, legs et autres subsides, la Fondation contre le cancer a financé 75 projets en recherche fondamentale et en recherche clinique et translationnelle en 2018, pour un montant de plus de 25 millions d'euros. Un record, souligne l'association dans son rapport annuel publié jeudi. Le fonds "Amiante" a également bénéficié d'une aide de plus de 1,5 million d'euros, tandis que des événements tels que le "Camp Tournesol" ont permis aux patients, petits et grands, de prendre une bouffée d'air frais face à la maladie.

"Sans recherche scientifique, il n'y a pas de progrès thérapeutique", rappelle le docteur Didier Vander Steichel, directeur de la Fondation. Trente projets en recherche fondamentale, qui vise à comprendre comment le cancer se développe, ont dès lors reçu un coup de pouce pour un montant de 13.795.611 euros.

Pour un chercheur belge, il reste difficile de réunir suffisamment de fonds pour la recherche

En recherche translationnelle et clinique qui, pour l'une, cherche des applications pratiques aux découvertes fondamentales et, pour l'autre, tente d'établir les meilleures stratégies de diagnostic et de traitement, 39 projets ont reçu 9.658.954 euros.

Le fonds "Amiante", qui finance spécifiquement des recherches ciblées sur les cancers qui résultent de l'exposition à ce matériau d'isolation, a attribué 1.589.000 euros à six projets.

Outre ces 75 études sélectionnées par deux conseils d'experts, la Fondation contre le cancer soutient 185 équipes dont les recherches étaient encore en cours de financement en 2018, pour un montant total d'un peu plus de 57 millions d'euros.

"Pour un chercheur belge, il reste difficile de réunir suffisamment de fonds pour la recherche", souligne le professeur Viggo Van Tenderloo, de l'Université d'Anvers. Un sous-financement auquel s'ajoute parfois un manque de matériel. Mais "en matière d'équipements, la Fondation contre le Cancer palie le manque d'investissement des pouvoirs publics dans nos universités", estime le professeur Cédric Blanpain, de l'ULB. Si l'aspect financier est incontournable, le docteur Sophie Servais, de l'ULiège, pointe le soutien moral qu'insufflent également les dons à la recherche.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK