La diarrhée ou la pneumonie sont de nouveau mortelles...

La diarrhée ou la pneumonie sont de nouveau mortelles...
La diarrhée ou la pneumonie sont de nouveau mortelles... - © BRUNO FERRANDEZ - BELGAIMAGE

L'Organisation mondiale de la santé tire la sonnette d'alarme. De plus en plus de bactéries et de virus résistent aux antibiotiques. Résultat: des maladies que l'on croyait sous contrôle, comme les pneumonies ou les diarrhées se montrent à nouveau mortelles. Un rapport de l'OMS met en garde contre trop d'antibiotique...

Trop de malades, et de médecins, pensent encore que les antibiotiques sont indispensables.

Pourtant, l'OMS, s'appuyant sur des données provenant de 114 pays, montre la résistance croissante des bactéries responsables de sept maladies courantes.

Le professeur Françoise Crockaert, bactériologue et virologue à l'ULB, précise : "Cela concerne par exemple des pneumonies et des diarrhées et aussi les staphylocoques dorés multirésistants".

Le staphylocoque doré, rencontré surtout en milieu hospitalier, peut désormais infecter tout le monde en dehors de l'hôpital. "Même des individus jeunes, sans maladie sous-jacente, peuvent être frappés par des bactéries contre lesquelles il n’y a quasiment plus d’antibiotique efficace".

Faut-il pour autant arrêter toute ingestion d'antibiotique ? Le professeur Crokaert nuance : "Si le patient est infecté, qu’il reçoit un antibiotique, il ne faut surtout pas arrêter". Et ne pas arrêter un traitement sans avis du médecin ni surtout le partager avec quelqu'un pour qui il n'a pas été prescrit.

L'OMS a raisons de s'alarmer. Des maladies considérées jusqu'ici comme bénignes tuent à nouveau aujourd'hui.

Thierry Vangulick

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK