La dernière cabine téléphonique de Belgique a été démontée

Le démontage de la dernière cabine téléphonique est symbolique, car il ne s'agit pas à proprement parler de la dernière cabine présente physiquement dans les rues. La date exacte de l'enlèvement de la dernière cabine téléphonique est difficile à déterminer, indique le porte-parole de Proximus, Jan Margot. Certaines cabines affichent des publicités dont le contrat est toujours en cours, d'autres doivent être coupées de l'électricité et certaines sont fixées au sol et difficiles à retirer, poursuit-il.

L'utilisation des cabines téléphoniques appartient bien au passé. "Depuis le début de l'année, les payements par Proton ne sont plus admis. il ne reste plus que les cartes téléphoniques qui ne sont plus vendues depuis longtemps", note Jan Margot. Sur les cinq derniers mois, la cabine a été utilisée deux fois par des agents Proximus, ainsi que lors d'un test dans le cadre de l'enregistrement d'un programme radio.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK